sochaux brechet 2010
Brechet (Sochaux) | AFP - BOZON

Sochaux fait le show

Publié le , modifié le

Les Sochaliens ont bousculé les Parisiens en match décalé de la 4e journée de Ligue 1 (3-1). Dans les deux autres rencontres, Lille, tenu en échec par Nice (1-1) continue de faire du surplace tandis que Monaco a enfoncé Auxerre (2-0), désormais avant-dernier au classement général.

Le sentiment d'injustice donne parfois des ailes. Les lionceaux, vexés par l'exclusion de Francis Gillot qui a eu des mots visiblement déplacés envers le 4e arbitre après une décision plus que discutable de l'homme en noir, se sont rebellés sans la présence de leur entraîneur sur le banc. Et c'est le PSG qui en fait les frais. Déjà très inquiétants en Europa League face au Maccabi Tel-Aviv (4-3), les Parisiens ont encore laissé des boulevards en défense face aux Doubistes. Après un début de saison prometteur, les hommes de Kombouaré viennent d'encaisser trois défaites de rang, tout en concédant neuf buts à ces occasions. Cette fois, ce sont Maïga (13e), Brown (20e) et Perquis (45e) qui ont profité de la fébrilité parisienne, et particulièrement de celle de Grégory Coupet, coupable sur deux des trois réalisations sochaliennes. La réduction du score par Hoarau en début de seconde période (51e) redonnait un temps espoir au PSG mais celui-ci ne possédait pas ce dimanche l'enthousiasme des Lionceaux blessés. Voilà les partenaires de Bréchet remontés à la 4e place du championnat. Paris, lui, est 11e. Et le doute est revenu dans les têtes parisiennes...

Auxerre paie ses efforts

Les autres clubs "européens" ont été en grande difficulté. L'exploit  réussi mercredi face au Zenit St Pétersbourg et la qualification pour la phase  de poules de la Ligue des champions n'ont pas réveillé les Auxerrois,  avant-derniers et dominés à Monaco (2-0). Quant aux Lillois (10e), ils ont concédé un 4e match nul consécutif, cette  fois contre Nice (8e) au Stadium Nord (1-1). Sous une grosse chaleur qui a obligé l'arbitre Hervé Piccirillo à effectuer  deux pauses pour la réhydratation au milieu de chaque période, Monaco et sa  recrue star Dieumerci Mbokani, qui a été bon, ont enfin lancé leur championnat  avec un premier succès au contenu intéressant. Mbokani s'est ainsi très bien entendu avec Niculae et Aubameyang tandis que  le très jeune Mendy (18 ans) a de nouveau été très bon à la récupération. Côté Auxerrois, les séquelles physiques de la qualification en Ligue des  champions, mercredi face au Zenit Saint-Pétersbourg (2-0) ne permettaient pas  aux hommes de Jean Fernandez, visiblement émoussés, d'enchaîner une nouvelle rencontre de haut niveau.

Lille ne décolle pas

Lille, mené au score et en  manque d'inspiration, a accroché face à Nice son quatrième match nul en autant  de matches (1-1), grâce à Eden Hazard, alors que les Niçois peuvent regretter  d'avoir trop reculé, à Villeneuve d'Ascq. L'OGCN, qui avait déjà réussi à ramener un nul identique lors de ses trois  précédentes visites au Stadium, demeure dans la première moitié de tableau. Avec  la fin de saison dernière, les hommes d'Eric Roy ont même le mérite de signer un  dixième match sans défaite. Après le départ de Rémy à Marseille et Modeste à Bordeaux, les Niçois se  sont aussi également un peu rassurés sur leurs possibilités. Si un renfort  offensif sera évidemment le bienvenu, l'OGCN a pu constater qu'il a déjà dans  son effectif de vraies forces de frappe avec Mouloungui, Mounier ou Fae.

Les déclarations :

Francis Gillot (entraîneur de Sochaux): "Il  faut mettre en valeur les joueurs, qui ont réussi un gros match. Je m'attendais  à quelque chose de bien, mais aussi bon je n'y croyais pas ! C'est la récompense  d'un groupe qui bosse et qui mérite ce qui lui arrive ce soir. Des joueurs  étaient en-dessous depuis le début de saison et sont +revenus+ ce soir. On était  bien dans toutes les lignes, tout le modne a fait son boulot. On a pris un but  très vite en deuxième mi-temps mais on n'a pas paniqué, on ne s'est pas fait  peur plus que ça. Ils avaient joué jeudi et ils avaient aussi peut-être le  voyage dans les jambes. Aujourd'hui on a sept points, on est dans le haut du  classement, mais surtout on engrange des points pour l'avenir qui sera peut-être  difficile par période. Mon exclusion, c'est un règlement de compte du quatrième  arbitre qui a fait du zèle, je ne l'ai même pas insulté, il m'a empêché de faire  mon boulot ce soir."
       
Antoine Kombouaré (entraîneur du Paris SG): "On a vécu une première période  terrible alors que bizarrement on avait fait une bonne entame de match. Ce qui  nous a fait mal c'est que la première action de Sochaux se transforme en but.  Après on a failli mentalement. On est fragile, friable défensivement: dès que  Sochaux attaquait, on est en difficulté. J'espère que la période de repos va  nous faire du bien. On connaît un début de saison compliqué. Il faut rester  soudés et rebondir. La première mi-temps, on la jette à la poubelle. Le seul  point positif c'est qu'on gagne la deuxième mi-temps 1-0. Concernant le mercato,  je n'ai pas attendu aujourd'hui d'être en difficulté pour savoir qu'on a besoin  d'un défenseur."