Laurent Blanc PSG
L'entraîneur du PSG Laurent Blanc | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Selon Blanc, le PSG est "un peu dans le dur"

Publié le , modifié le

Le PSG n'est pas encore en crise mais Laurent Blanc a admis en conférence de presse que la situation n'était pas idéale avant le déplacement à Caen mercredi. Ce match en Normandie sera le premier des trois que le PSG va disputer en une semaine avec en point d'orgue, la réception de Barcelone au Parc des Princes mardi prochain.

Ce mardi en conférence de presse, Laurent Blanc a du répondre de son bilan. Et il a reconnu qu'il n'était pas très flatteur. "C'est vrai que ce n'est pas rassurant ces matches nuls. On est un peu dans  le dur, il faut se rendre à l'évidence. Tout le monde, joueurs, entraîneur et  membres du staff doit se poser des questions", a indiqué le technicien parisien. "Mais on a l'impression que tout peut aller très vite dans les deux sens.  On peut plonger dans le très dur, mais ça peut aussi repartir comme l'année dernière avec quelques victoires. C'est le meilleur remède", a-t-il ajouté. L'autre levier sur lequel a insisté Blanc est le travail. Conscient des limites actuelles de son effectif, il a invité ses joueurs à "jouer tous les matches à fond,  quels qu'ils soient".

Limites physiques

"Les matches contre l'Ajax et Lyon (1-1 dans les deux cas) ont été  difficiles, mais c'est dans cette difficulté que l'on peut augmenter notre niveau de jeu. Mais il ne faut pas faire de différence entre la L1 et la Ligue des Champions. Il faut jouer les matches de championnat plein pot si on veut  être au meilleur niveau en C1", a-t-il estimé. "On a eu le temps de réanalyser ce match (face à Lyon). Je pense que comme pas mal de fois depuis le début de saison, on n'a pas fait ce qu'il fallait  pour prendre les trois points", a-t-il dit. Il a notamment regretté "des risques inconsidérés" en deuxième période,  "avec des contres qui nous mettent en grande difficulté alors qu'on mène 1-0 et  qu'on devrait avoir le contrôle".

"L'équipe faisait des choses l'année dernière que cette équipe ne fait pas encore cette saison", a-t-il ajouté. Dernier point soulever par Blanc : le déficit physique de son effectif. "Je ne veux pas toujours me retrancher derrière ça. Mais c'est ce que  je pense donc je le dis: affirmer qu'il y a un problème physique au PSG, ce n'est pas n'importe quoi". Une nouvelle preuve de ces manques : le forfait de Zlatan Ibrahimovic pour le déplacement à Caen. Le retour du Suédois, dont l'absence ne devrait pas durer plus de deux jours, pourrait coïncider avec la montée en puissance des Parisiens. "Maintenant, savoir quand on sera fin prêt... Je pense que ça sera fin septembre-début octobre", a-tablé Blanc.

Benoit Jourdain @BenJourd1