FC Lorient
Samedi après-midi, les spectateurs du Moustoir seront au rendez-vous pour Lorient-PSG. | Fred Tanneau - AFP

Sécurité : Lorient prône la sérénité

Publié le , modifié le

Après décision de la Ligue de Football Professionnel, les matches de Ligue 1 et de Ligue 2 se dérouleront normalement ce week-end partout en France. Hasard du calendrier : le FC Lorient accueille samedi après-midi (17h00) le PSG. Paris, tout un symbole actuellement. Pour autant, les dirigeants des Merlus ne veulent pas tomber dans la psychose et, si le club préconise aux supporters de prendre leur précaution en terme de comportement, il maintient les mesures de sécurité habituelles, renforcées de quelques décisions de bon sens.

Le Moustoir est un stade en plein centre-ville. Pour qui connaît le chef-lieu du Morbihan, le stade du FC Lorient et ses 18 500 places sont parfaitement intégrés à la topographie des lieux et à la vie économique locale. Après les événements dramatiques des derniers jours, les Merlus, si souvent loin du tumulte, se retrouvent sous le feu des projecteurs. Coïncidence dans le calendrier : l'équipe dirigée par Sylvain Ripoll reçoit, pour le compte de la 14e journée, le leader du championnat, ce PSG, symbole d'un Paris meurtri par les atrocités des derniers jours. Plus que partout ailleurs, la sécurité autour de la rencontre sera-t-elle renforcée ? Oui mais sans être disproportionnée, assurent les dirigeants. De toute façon, la venue du club de la capitale est, chaque saison, un événement exceptionnel. Avec ses mesures de protection plus pointues. Le match de samedi ne dérogera pas à la règle. Ni plus, ni moins. "Certains médias s'imaginent que des hélicoptères vont survoler l'enceinte pendant la rencontre, c'est du grand n'importe quoi !", assure-t-on dans les rangs des décideurs du FCL.

"Le football, acte de résistance"

Preuve que rien ne sera bouleversé : le Village FCL, sur le terrain annexe, avec ses animations (dès 14h00) a été maintenu, sans contre-ordre des autorités bretonnes. Le club ne fera qu'appliquer les mesures dictées par la Ligue. Celles du bon sens : un appel aux supporters pour arriver tôt afin de coopérer (palpations, fouille des sacs...), interdiction d'amener pétards et autres feux de Bengale, et éviter au maximum de s'encombrer de sacs à dos ou d'objets encombrants (casques de moto, pancartes...). Sur son site officiel, dans sa rubrique actualité, sous le titre "Tous au Moustoir samedi !", le FCL rappelle humblement : "Le football, lui aussi acte de résistance contre la barbarie, reprend ses droits, dans un contexte très pesant et il doit contribuer à rassembler les gens, non seulement pour montrer leur détermination, mais aussi pour prendre part à un grand moment de communion autour d'un beau spectacle sportif."

Avant le match et à la mi-temps, le club réfléchit également à d'autres animations, pour que la fête soit complète et appréciée de tous. Et, comme sur chaque stade ce week-end, minute de silence et bandeaux noirs aux bras des joueurs, des staffs et des arbitres sont au programme avant le coup d'envoi. Les gens à la communication du FC Lorient assurent que les spectateurs, s'ils se renseignent, ne décrochent pas pour autant leur téléphone pour d'éventuels remboursements de billets, mais pour s'informer si la rencontre est bien maintenue. Comme chaque saison, la venue du PSG sera donc l'occasion de communier autour de l'équipe, dans un stade plein. Pour que la fête soit complète. La sécurité sera bien présente et renforcée, mais pour que rien ne puisse la gâcher.

Nicolas Gettliffe