Tribunes Furiani (Bastia) hommage attentats de Paris novembre 2015
Les supporters du SC Bastia chanteront-ils "La Marseillaise" ? | PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Sans les Ultras, la Marseillaise respectée à Bastia

Publié le , modifié le

La Marseillaise a retenti au stade Armand-Cesari sans être sifflée par le public du derby corse, Bastia-Gazélec Ajaccio, dimanche, en hommage aux 130 victimes des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis. Le principal groupe de supporters du SC Bastia, Bastia 1905, n'est entré dans le dimanche dans le stade qu'après l'hymne français.

Le stade s'est recueilli pendant l'exécution de l'hymne national français à huit minutes du coup d'envoi du match, comptant pour la 14e journée de Ligue 1. Seul un sifflet solitaire s'est fait entendre, deux fois, dans la tribune  populaire près de la mer du stade Armand-Cesari, sans suite. Puis a retenti le chant sacré corse "Diu vi salvi Regina", repris par une partie du stade. 

Une cérémonie, à laquelle les Ultras Bastiais n'ont pas participé, pénétrant dans le stade une fois l'hymne français interprété : "Bastia 1905 ne sera pas présent dans le stade lors la diffusion de cet hymne (...) qui n'est pas le nôtre", est-il écrit dans le communiqué diffusé sur la page Facebook de l'association. "Nous étions prêts à accepter d'écouter ce chant illégitime dans notre stade pour rendre hommage aux victimes parisiennes", ajoute Bastia 1905, qui regrette la polémique déclenchée vendredi soir par le choix initial du Sporting de ne pas jouer La Marseillaise avant le match, comme dans les autres stades de  France mais aussi en Europe. "A la vue du climat délétère, totalement à l'opposé de la retenue nécessaire due à de telles circonstances, Bastia 1905 préfère prendre du recul, pour laisser le champ libre au dialogue des célébrités insulaires", poursuit le groupe. 

Jean Charbon