Salomon kalou Lille 092013
Salomon Kalou | AFP

Salomon Kalou fait le bonheur du Losc

Publié le , modifié le

La Ligue 1 ne se résume pas à Zlatan Ibrahimovic, Radamel Falcao ou Edinson Cavani. D’autres joueurs, moins coûteux mais tout aussi remarquables font le bonheur de leur club, à l’instar de l’Ivoirien Salomon Kalou. Après avoir marqué une « Madjer » contre Evian (3-0), il sera très attendu contre Lyon, samedi.

Depuis le début de cette année 2013, Salomon Kalou se trouve être le meilleur buteur du championnat avec 14 réalisations. Dans ce classement très officieux, l’Ivoirien s’offre le luxe d’égaler Zlatan Ibrahimovic et entend bien continuer de la sorte jusqu’à la fin de saison avec Lille. Il n’est pas peu fier de cette statistique, et ne s’est pas privé de publier une photo à ce sujet sur les réseaux sociaux. "Béni jusqu'à maintenant ! Que dieu veuille bien me laisser marquer encore", a-t-il écrit.

La forme du petit frère de l’ancien auxerrois Bonaventure Kalou permet surtout à Lille de réaliser l’un des meilleurs débuts de saison depuis la dernière décennie. Parti de Chelsea l’an passé après avoir porté six saisons le maillot des Blues, le natif d’Oumé a bel et bien relancé sa carrière en Ligue 1. A 28 ans, il fait même partie des joueurs incontournables de l’hexagone.

Pourtant convoité par West Ham cet été, l’Ivoirien a finalement décidé d’honorer son contrat –qui court jusqu’en 2016- avec les Dogues. Le joueur se plait dans le groupe lillois grâce notamment au système mis en place par René Girard. Son entente avec Nolan Roux fait même quelques envieux. « Nous avons une formule qui marque bien. Nolan apporte de la profondeur et cela me permet de redescendre et toucher beaucoup de ballons », résume-t-il.

"Une expérience précieuse"

Décrit comme un "joueur talentueux", par l’ancien coach de Lille Rudi Garcia, le numéro 8 du Losc a visiblement trouvé ses repères en L1, malgré des débuts mitigés. Désigné joueur du mois d’avril par la LFP, il met à disposition des Nordistes son expérience acquise du côté de Stamford Bridge, et du Feyenoord Rotterdam. Depuis ses débuts à l’ASEC Abidjan, l’international ivoirien aura connu quatre championnats différents. "Cet un joueur qui sait garder le ballon et son expérience est précieuse", commente René Girard, qui a tout intérêt à dorloter un joueur de cette qualité.

Romain Bonte