Brandao, Zouma, Tabanou, Saint-Etienne
Les Stéphanois Brandao, Zouma et Tabanou | PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Sainté part du bon pied

Publié le , modifié le

Dans un match sans rythme joué sous une forte chaleur, Saint-Etienne a idéalement démarré sa saison en s’imposant à Ajaccio pour le compte de la 1ere journée de Ligue 1 (1-0). Déjà triple buteur à l’occasion du 3e tour préliminaire d’Europa League, Brandao a encore frappé.

Les Verts doivent une fière chandelle à Brandao. Triple buteur lors de la double confrontation avec les Moldaves du Milsami Orhei en 3e tour préliminaire d’Europa League, le Brésilien a offert trois premiers points cette saison au 5e du dernier Championnat de France. L’un des rares éclairs dans un match terne. En alignant quatre milieux défensifs, dont deux sur les côtés au coup d’envoi, Fabrizio Ravanelli ne semble pas vouloir de grandes envolées. Hormis sur coup de pied arrêté, Ajaccio ne met jamais en danger son adversaire. Cavalli frappe un coup franc vicieux à ras de terre sur lequel se couche Ruffier (4e) puis envoie une parabole qui frôle le crâne de Zubar (37e). Meilleur buteur du club corse (11 réalisations) la saison dernière, Adrian Mutu manque le cadre après un bon contrôle orienté (24e). Puis… plus rien.

Brandao offre la victoire aux Verts

Mis en difficulté par la technique des milieux de terrain stéphanois et le travail de sape de Brandao à la pointe de l’attaque, les locaux subissent la loi des visiteurs. Sans se créer beaucoup d’occasions, Saint-Etienne tient le ballon, se montrant dangereux grâce à l’activité de ses ailiers Tabanou et Hamouma. A la 34e minute, ce dernier passe en revue la défense ajaccienne sur le côté droit et donne un caviar à Brandao. L’ancien attaquant de l’OM n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-0, 34e). "Les matchs d’Europa League nous ont mis en jambes. Ce qui est positif c’est que nous n’avons pas pris de but et nous en avons marqué", se félicitait le milieu de terrain forézien Renaud Cohade avant le match sur le site officiel de l'ASSE. Un constat toujours d'actualité.

Ajaccio poursuit sa mauvaise série

Vainqueur de 39 points depuis début 2013, deuxième meilleur total de Ligue 1, Sainté confirme que cette année est la sienne et accroche le wagon des leaders. Le club de la Loire ne s'était plus imposé à François-Coty depuis 1970. La malédiction est désormais brisée. Et sans la maladresse du héros du jour, la victoire aurait pu être plus large encore. Idéalement lancé par Cohade dans la profondeur, Brandao a buté sur Ochoa (58e), avant de manquer une tête, esseulé au point de pénalty (82e). Avec 8 points glanés lors des 10 dernières journées de Championnat la saison passée, Ajaccio souhaitait se relancer. Au lieu de cela, les premiers non relégables du dernier opus ont sombré, à l'image de Benjamin André, expulsé pour un deuxième carton jaune en fin de rencontre (90e). Finalement, le "spectacle" aura surtout eu lieu en dehors du stade. Des incidents entre forces de l'ordre et supporters des deux camps auraient émaillé l'avant match aux alentours de l'enceinte corse. La saison commence décidément mal pour l'AC Ajaccio. D'autant que la prochaine journée lui offre un déplacement au Parc des Princes, pour se frotter au champion de France en titre.

Jerome Carrere