Jean-Michel Aulas (OL)
Jean-Michel Aulas (OL) | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Sainté-OL: le derby polémique continue

Publié le , modifié le

Les dirigeants de l'AS Saint-Etienne ont mis en cause Jean-Michel Aulas suite à ses accusations à l'encontre de Stéphane Ruffier. Les décideurs stéphanois ont également fustigé l'attitude de Joël Bats et d'Emmanuel Orhant, membres du staff lyonnais, lors du 107e derby entre Sainté et l'OL dimanche (1-2). Des échauffourées avaient éclaté dans les vestiaires à l'issue de la victoire lyonnaise au bout des arrêts de jeu.

L'AS Saint-Etienne n'a pas fait dans la dentelle. Via un communiqué au ton sec, publié sur son site officiel, le club stéphanois a contesté les propos du président lyonnais Jean-Michel Aulas, prétendument frappé dans le dos par le gardien Stéphane Ruffier dans le tunnel menant aux vestiaires, mais également l'attitude du staff lyonnais. "Ni Stéphane Ruffier (gardien), ni Fabrice Grange (entraîneur des gardiens) n'ont eu de comportement violent à l'issue du derby dans le tunnel menant aux  vestiaires alors que le médecin de l'OL, Emmanuel Orhant a eu une attitude indigne de sa fonction et volontairement provocatrice en chantant +on est chez nous+", a estimé l'ASSE.

En complément, le portier stéphanois affirme dans l'Equipe ne pas avoir frappé le président du club septuple champion de France. "Je l'ai tout simplement repoussé d'une main, comme peut-être une dizaine de joueurs se sont repoussés dans le couloir. Ni plus, ni moins (...). A aucun moment, je ne lui ai porté un coup de poing, encore moins par-derrière (...). Monsieur Aulas est allé trop loin. Ses propos sont déplacés, honteux et scandaleux! Monsieur Aulas est un menteur." De son côté, JMA maintient sa version et affirme avoir fait constater un hématome. Cependant, il ne compterait pas saisir les instances...

Préjudiciable pour les prochains derbies?

Dans leur communiqué, les Verts dénoncent également l'attitude provocatrice de Joël Bats, lors de l'échauffement. Selon le club du Forez, Bats s'est "conduit de manière irresponsable en accrochant une écharpe de l'OL au filet de la cage située devant le Kop Sud sans avoir sollicité l'autorisation de la LFP comme l'exigent les règlements pour toute sorte d'animation". "Cet acte inconscient est une forme d'incitation à la violence et aurait pu  avoir de graves conséquences sur le déroulement du match", a fait remarquer la formation dix fois championne de France. "Si l'objectif était de provoquer un envahissement du terrain pour porter un préjudice futur à l'ASSE, l'acte est encore plus déplorable", regrette l'AS Saint-Etienne.

 "Est-ce que l'attitude de Joël Bats et des dirigeants de l'OL est de nature à inciter les pouvoirs publics à autoriser les déplacements futurs de supporteurs ?" interrogent encore les responsables stéphanois qui pensent que "l'OL n'agirait pas autrement s'il voulait faire interdire ceux-ci lors des prochains derbies." Dimanche, les Gones étaient repartis vainqueurs grâce à un but de Briand dans les arrêts de jeu (1-2). Sur le rectangle vert, le derby avait mis 50 minutes à s'enflammer. En dehors des terrains, la polémique n'arrive pas à s'éteindre.

   

Jerome Carrere