Saint-Etienne, Zouma, Aubameyang, Guilavogui
Kurt Zouma, Aubameyang et Guilavogui | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Sainté ne pense qu’au podium

Publié le , modifié le

Opposé à Bordeaux en ouverture de la 35e journée de Ligue 1, Saint-Etienne a une occasion en or de mettre Lyon sous pression en montant sur le podium. Face à des Girondins focalisés sur leur demi-finale de Coupe de France, les Verts ne doivent pas se manquer dans un Geoffroy-Guichard pour partie fermé.

A quatre journées de la fin du championnat, Saint-Etienne n’a plus le choix. Rattrapés à Lyon dimanche dernier (1-1), les Verts ont une nouvelle opportunité de mettre à mal leurs voisins rhodaniens. En cas de victoire contre Bordeaux, les Stéphanois éjecteraient provisoirement du podium des Lyonnais en déplacement à Nancy dimanche. Lauréat de la Coupe de la Ligue, Sainté sait qu’il retrouvera l’Europe la saison prochaine. Raison de plus pour se jeter à corps perdus dans la course à la Ligue des champions. "La troisième place va se jouer entre quatre équipes : Lyon, Lille, Nice et nous, explique Christophe Galtier. Cet objectif ne doit pas être un frein à notre jeu et à notre enthousiasme. Ce n’est que du bonheur. Il ne faut pas avoir de regrets."

Geoffroy-Guichard est imprenable

Invaincu à Geoffroy-Guichard en Ligue 1 depuis le 16 décembre (5 victoires, 2 nuls), le club forézien est même invincible dans son jardin lorsqu’il ouvre le score (9 succès, 1 nul). « Il est important (le match contre Bordeaux, ndlr) pour bonifier le bon point pris à Lyon (…) Si nous avons le bonheur de l’emporter, cela mettra une pression sur nos concurrents », juge l’entraîneur de l’ASSE. Lille et Nice ne pointent qu’à une unité des Stéphanois. Humiliés par Sochaux la semaine dernière, les hommes de Rudi Garcia se déplacent à Toulouse le mors aux dents alors que les troupes de Claude Puel se rendent chez des Rennais en roue libre.

 

Des Bretons premiers poursuivants des Girondins. Neuvièmes, les Aquitains sont trop loins des places européennes. Leurs derniers espoirs continentaux résultent dans la Coupe de France. Demi-finaliste, Bordeaux jouera mardi sur la pelouse de Troyes pour une place au Stade de France. "Il faut jouer à fond ce match à Saint-Etienne, déjà parce que le championnat de Ligue 1 est important et qu'il faut essayer de grappiller quelques places au classement, et que c'est le meilleur moyen de préparer une demi-finale", assure pourtant Ludovic Obraniak. L’objectif 7e place fixé par les dirigeants est toujours atteignable pour le FCGB, placé à 2 points de Lorient.

Dans l’optique du déplacement dans l’Aube, Francis Gillot ne devrait pas aligner son onze-type. Invaincu depuis trois matches en Ligue 1 (1 victoire, 2 nuls), ses joueurs ont l’habitude de bien se comporter à l’extérieur cette saison (5 victoires, 7 nuls, 5 défaites). Un avertissement pour des locaux privé d’une partie de leur public. Suite aux craquages de fumigènes lors de la finale de la Coupe de la Ligue et aux incidents ayant émaillé le derby, le club a décidé de fermer le bloc 34, hôte habituel des Green Angels.

Fin de saison compliquée  pour Sainté

Vue leur fin de calendrier dantesque (réception de l’OM, déplacements à Lorient et Lille), les Verts seraient inspirés de ne rien laisser à leurs amis bordelais. Une condition sine qua non pour revenir sur le podium de Ligue 1. Troisième au terme des 15e et 31e journées, Saint-Etienne n’avait pu tenir le choc sur la durée. Après leur incursion inaugurale dans le trio de tête, ils avaient enchaîné un mois de décembre catastrophique (3 défaites, 2 nuls). La fois dernière, un nul à Valenciennes puis une défaite en ¼ de finale de Coupe de France les avaient plombés. L’heure est venue pour Saint-Etienne de montrer ce qu’il a dans le ventre.

Jerome Carrere