Gradel
Max-Alain Gradel a trouvé la faille dès la première minute de jeu. | AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

À Sainté, Evian en prend trois dans la hotte

Publié le , modifié le

Emmenés par un Romain Hamouma survolté, les Stéphanois s'imposent aisément face à des Haut-Savoyards trop timorés (3-0). Mené dès la deuxième minute de jeu après un but précoce de Gradel, l'ETG a aussi perdu Daniel Wass sur blessure. Les hommes de Galtier reviennent à hauteur de l'Olympique Lyonnais, qui affronte Bordeaux ce dimanche soir (21h).

Déjà décisif à Lorient en Coupe de la Ligue (1-0), mercredi, avec son premier but de la saison, Hamouma, qui en avait inscrit neuf en L1 en 2013-2014, positionné initialement sur l'aile droite avant de terminer avant-centre, a rapidement mis son équipe sur la bonne voie. Max-Alain Gradel a ouvert la marque de près à la suite d'un centre de l'aile droite de l'ancien Caennais, consécutif à une rentrée de touche effectuée par Kevin Théophile-Catherine (2e). Le Néerlandais Ricky Van Wolfswinkel a creusé l'écart en reprenant victorieusement, pour son cinquième but en L1, une passe de la gauche de Hamouma après une mauvaise relance de Cédric Mongongu interceptée par Renaud Cohade (20e). En seconde période, Romain Hamouma, servi par Fabien Lemoine, a porté le score à 3-0 d'un tir du gauche se logeant dans la lucarne pour son second but de la semaine (65e). 

Saint-Etienne ne sait plus perdre, ETG dans le rouge

L'ASSE, qui reste sur dix rencontres sans défaite en championnat dont six victoires, porte son total à 36 points contre 33 il y a un an à la même époque et conforte ainsi sa 4e place au classement, devancée à la différence de buts pour le podium par Lyon (+9 contre +18). La saison dernière, les Stéphanois avaient marqué plus de buts (28 contre 21) mais en ont concédé moins cette année (12 contre 20). De son côté, l'ETG, qui enregistre sa troisième défaite de suite, après une série de trois victoires de rang, retombe dans la zone de relégation (18e) en raison d'une moins bonne différence de buts que celle de Metz (-11 contre -10) mais accuse un match en retard à jouer à Lille le 7 janvier. Outre ses trois buts, l'AS Saint-Etienne aurait aussi pu marquer sur une reprise de la tête de Théophile-Catherine qui passait au ras du poteau à la réception d'un coup franc joué de l'aile gauche par Gradel (5e) alors que Van  Wolfswinkel ne pouvait armer sa reprise sur un centre de la droite de Théophile-Catherine, encore lui (37e).

Les Croix de Savoie, inexistants en première période, ont tenté d'offrir une réaction peu après la mi-temps avec une reprise de la tête d'Aldo Angoula après un centre de l'aile droite (48) avant que Clark Nsikulu ne puisse reprendre un bon centre de la gauche de Cédric Barbosa (51e). Enfin, un bon tir de Milos Ninkovic passait de peu à côté (54e).

Jean Charbon