Lemoine Fabinho
Le Stéphanois Fabien Lemoine, au duel avec Fabinho. | AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Sainté cale, Lille en chute libre

Publié le , modifié le

Les Lillois, qui n'ont plus gagné en Ligue 1 depuis le 27 septembre, ont encore chuté ce dimanche à Reims (2-0), pour le compte de la 13e journée de L1. Les Stéphanois, eux, avaient l'occasion de recoller au podium en cas de victoire contre Monaco. Mais enchaînent finalement un deuxième match nul de suite (1-1).

Installé dans les travées du stade Auguste-Delaune, René Girard n’a pas pu enguirlander ses joueurs. Suspendu pour une durée de 4 matches, l’ancien entraîneur montpellierain a délégué le coaching de son groupe à son fils, Nicolas. Mais le message n’est pas mieux passé pour autant.  Après 24 minutes très ternes, Charbonnier s’invitait dans la surface lilloise, avant d’être irrégulièrement stoppé par Corchia. La décision de Monsieur Castro, l’homme en jaune de cette rencontre, tombait : exclusion de l’ancien Sochalien et penalty. La peine était double, et Moukandjo s’empressait d’entériner l’histoire : son tir en force sous la barre ne laissait aucune change à Enyeama (24e, 1-0).

7 minutes plus tard, Aissa Mandi, double-buteur contre-son-camp la saison passée face à Paris, marquait cette fois du bon côté (33e). L’international algérien, à la réception d’un corner tiré par De Préville, claquait une belle tête croisée, qui prenait Enyeama en défaut. Auteur d’une deuxième mi-temps tout aussi apathique, Lille n'a jamais semblé capable de revenir. Le club nordiste, qui a perdu 5 de ses 7 derniers matches de championnat, réalise son plus mauvais début de saison depuis 2003. A l'inverse, Reims enchaîne une troisième victoire consécutive à domicile. 

Encore un nul pour Saint-Etienne

L'ASSE, invaincue sur ses six dernières rencontres (4 nuls, 2 victoires), Europa League comprise, mais qui ne marque jamais plus d'un but par match depuis le 17 août et une victoire contre Reims (3-1), est 6e du classement (22  points) alors que l'ASM, qui a terminé la partie à dix après l'exclusion de Tiémoué Bakayoko (70) est 8e (19 points). En détournant légèrement un tir lointain de Jérémy Toulalan, Lassina Traoré a ouvert le score pour Monaco (17e), prenant le gardien Stéphane Ruffier à contre-pied. Après avoir déjà mené contre Reims (1-1) sur la dernière journée de L1, c'est la seconde fois consécutive que Monaco manque l'occasion de recoller au top 5. Car les Verts ont égalisé en seconde période par le Néerlandais Ricky Van Wolswinkel qui reprenait une passe de Romain Hamouma pour inscrire son deuxième but cette saison. Les deux hommes étaient partis à la limite du hors-jeu (58). C'est la troisième fois de suite que les Stéphanois reviennent après avoir été menés à la marque, à Lille (1-1), il y a huit jours, et contre l'Inter Milan (1-1), jeudi.

Peu d'occasions pour l'ASSE

Hormis le but, un bon tir lointain de Fabien Lemoine passait de peu à côté en fin de partie (80) mais dans l'ensemble, l'ASSE n'a pas eu beaucoup d'occasions alors qu'un but était refusé pour hors-jeu à Hamouma (19). En première période, les Monégasques ont manqué la possibilité de prendre le large, après une belle action de Joao Moutinho côté droit. Le centre du milieu de terrain portugais trouvait Valère Germain à quelques  mètres des buts de Ruffier, mais sa reprise de la tête passait à quelques centimètres du poteau gauche (35). Ils auraient pu aussi doubler l'écart sur un coup franc de Moutinho prolongé par Germain, une action sur laquelle Florentin Pogba dégageait en catastrophe (52). Ruffier repoussait encore difficilement un tir de Nabil Dirar (56). En infériorité numérique après l'exclusion de Bakayoko sur un second carton jaune (70), les Monégasques se regroupaient en défense et n'évoluaient plus que par contre-attaques. Cela aurait pu leur sourire lorsque Lucas Ocampos, dans le temps additionnel, se jetait sur un centre de Dirar (90+1).

Jean Charbon