Saint-Etienne Toulouse Battles Riviere 092010
Battles retrouve des couleurs avec les Verts | AFP-Pavani

Saint-Etienne/Marseille, choc au parfum des seventies

Publié le , modifié le

L'OM défie Saint-Etienne samedi soir dans le "Chaudron" pour le compte de la 8e journée de L1. Il y a 30 ans, cette affiche opposait les deux cadors du football français. En bas de tableau, les matches Nancy/Lyon et surtout Arles-Avignon/Auxerre vaudront chers. Caen et Brest tenteront de surprendre Valenciennes et Monaco. Bordeaux reçoit Lorient et Sochaux accueille Lens.

N'en déplaise aux Monégasques, Nantais, Bordelais, Lyonnais et autres Parisiens, Saint-Etienne et Marseille restent les deux plus grands clubs français. L'ASSE (10 titres, 6 Coupes de France) et l'OM (9 titres, 10 Coupes de France + une Ligue des Champions) possèdent les deux plus gros palmarès et ils disposent des supporters les plus "chauds". Clubs populaires disposant de fans dans toute la France, Verts et Phocéens n'ont d'équivalents qu'au niveau européen.

Ils se retrouvent samedi dans un Geoffroy-Guichard à guichets fermés (35 000 personnes) pour le choc de la 8e journée de Ligue 1. Une rencontre qui donnera quelques indications sur le niveau réel des deux formations et sur leurs ambitions pour cette saison. Leaders du championnat avec 16 points au compteur (5 succès, un nul, une défaite, 3-1 à Paris), les Stéphanois surprennent agréablement après quelques années difficiles. Champions en titre, les Olympiens ont démarré plus délicatement la saison, concédant déjà deux défaites (pour 3 victoires et deux nuls) et pointant au sixième rang du classement, à cinq longueurs de leurs "meilleurs" rivaux. La confrontation répondra aux interrogations actuelles qui agitent le microcosme footballistique. Saint-Etienne est-il en surrégime ? Les Verts dépendent-ils uniquement de la forme éblouissante de Dimitri Payet qui vient d'être appelé par Laurent Blanc chez les Bleus ? L'OM a-t-elle digéré son été médiocre à tous points de vue (transferts avortés, résultats moyens, mauvaise entente Deschamps/Anigo) ? Les coéquipiers de Steve Mandanda sont-ils moins forts que l'an dernier ? Autant de questions qui trouveront un début de réponse samedi soir sur le coup de 22h50. 

Deschamps: "Faire mieux qu'à Chelsea"

Pour cette affiche qui sent la poudre, les Stéphanois devraient se présenter dans la même composition qu'à Lyon, l'unique différence se trouvant sur le banc puisque le milieu de terrain Guilavogui, qui souffre d'une entorse à une cheville depuis cette rencontre, devra observer un repos de plusieurs semaines. Pour la deuxième fois de la saison, Didier Deschamps devrait lui disposer de son effectif au complet samedi. Légèrement touché à une cheville, le milieu Abriel ne s'est pas entraîné jeudi, mais devrait être rétabli. Rentrés très tard dans la nuit de mardi à mercredi de Londres, les Marseillais ont travaillé la récupération après la défaite subie à Chelsea, où l'actionnaire Margarita Louis-Dreyfus a déjà tenté de les réconforter. Pour Deschamps: "il est logique que les joueurs aient pris un coup sur la tête. On se fait battre, il n'y a pas photo. Les exigences de la C1 sont très élevées. Et ce n'est jamais le bon moment de jouer contre Chelsea ou le Milan AC. C'est la réalité, il faut l'accepter, et essayer de parcourir le chemin pour se rapprocher de ses équipes". "Cela dit, on aurait pu et dû être capables de faire mieux à Chelsea", a souligné l'entraîneur conscient que "vu le contexte, la confiance et la réussite" actuels de Saint -Etienne, les Verts ne constituaient pas "l'adversaire idéal" pour se ressaisir.