Loïc Perrin
Loïc Perrin face au Valenciennois Melikson | AFP - François Lo Presti

Saint-Etienne va devoir s'en contenter

Publié le , modifié le

Saint-Etienne a certes poursuivi sa série d'invincibilité en 2013, mais a laissé passer l'occasion de consolider vraiment sa 3e place en ne pouvant faire mieux qu'un piètre 0-0 à Valenciennes vendredi en match avancé de la 32e journée de Ligue 1. Les Verts se sont pourtant créés quelques occasions mais n'ont pas pu faire la différence dans la zone de vérité. Pour le reste, ils se sont montrés plutôt timides, ce dont ont profité des Nordistes, qui n'ont plus gagné depuis deux mois, et qui avaient bien besoin de se rassurer.

Saint-Etienne a tout fait pour s'en sortir mais une fois encore, comme lors des derniers matches, les hommes de Galtier ont manqué d'adresse devant le but. Déjà en difficulté la semaine précédente face à  l'équipe d'Evian-Thonon-Gaillard contre laquelle ils durent attendre plus d'une heure pour prendre l'avantage, les Stéphanois, encore une fois privés de Brandao, ont été bien mal inspirés au stade du Hainaut face à des Valenciennois qui n'en espéraient sans doute pas tant.

Des Verts maladroits

La vitesse de Mollo, Hamouma et Aubameyang n'a pas suffi pour faire la différence puisque les Stéphanois n'ont pas réussi à cadrer leurs frappes. Ce fut le cas d'Aubameyang, parfaitement à l'affût après une mauvaise passe en retrait de Mater (15), d'Hamouma, qui s'était bien emmené le ballon (21), de Mollo (27) et d'Aubameyang à nouveau, mais cette fois de très peu à côté (45+1). A trop laisser passer leur chance, les Verts se sont mis en difficulté car Valenciennes, qui n'a toujours pas gagné qu'un match en 2013, et a eu beaucoup d'approximations dans le jeu, s'est quand même créé quelques situations dangereuses.

De façon générale, les intentions ont plutôt été vertes mais elles ont eu du mal à mûrir. Saint-Etienne qui n'a plus gagné à l'extérieur depuis près de deux mois, pourrait se faire doubler par Lyon, qui accueillera Toulouse dimanche, voire Lille, qui recevra Marseille lors du dernier match de la journée. Peut-être l'esprit stéphanois était-il déjà sur leur quart de finale de coupe de France mardi prochain face à Lorient et sur leur finale de coupe de la Ligue quatre jours plus tard face à Rennes. Mais s'ils veulent s'en sortir, les Verts devront être autrement plus efficaces offensivement.

Christian Grégoire