Les joueurs de Saint-Etienne heureux après but contre Angers 20122015
Nolan Roux (N.9) et ses coéquipiers de Saint-Etienne célèbrent le but de Benjamin Corgnet contre le SCO Angers. | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Saint-Etienne s'impose dans la douleur contre Angers

Publié le , modifié le

Devant un public du Chaudron chaud bouillant comme souvent, l'AS Saint-Etienne a puisé dans ses ressources mentales pour venir à bout (1-0) des surprenants joueurs du SCO Angers lors de la 19e journée de Ligue 1. Après une première période particulièrement calamiteuse, Benjamin Corgnet a libéré les Verts et mis fin à trois matches sans succès pour Saint-Etienne qui remonte à la sixième place, à deux points de son adversaire du jour, troisième.

Après une première période sans éclat, cette confrontation entre le neuvième du championnat, Saint-Etienne, et le dauphin du PSG, le SCO Angers, nous a finalement proposé un deuxième acte beaucoup plus débridé. Dos au mur pour éviter de se faire lâcher par les pensionnaires du podium que sont Monaco (32pts), et Angers (31), les Verts ont su accélérer le rythme de la partie au bon moment pour concrétiser leur très large domination dans le jeu (61% de possession en moyenne). Un succès qui arrive après trois matches sans victoire (2 défaites et 1 nul) et qui donne clairement de l'air aux stéphanois qui pointent finalement à 6e place à la trêve, à seulement deux points de leur adversaire du jour, troisième.

Corgnet en libérateur, Ruffier en sauveur

Clairement émoussé pour ce trentième match depuis le début de saison toutes compétitions confondues, Saint-Etienne a pris son temps pour aller chercher une victoire très importante dans la lutte pour l'Europe. La première mi-temps était soporifique : une grosse domination dans la possession, et puis c'est tout. Du coup, Galtier pour Sainté, Moulin pour Angers, se sont sans doute entendus pour remuer leurs joueurs. Et cela a fonctionné, en faveur des Stéphanois et devant un public toujours aussi chaud !

Si Nolan Roux se ratait de façon improbable sur un superbe centre d'Hamouma (54e), Benjamin Corgnet, rentré quelques secondes auparavant, profitait d'un mauvais renvoi de la défense angevine pour décocher une belle frappe du gauche qui allait loger le cuir dans le petit filet de Butelle (1-0, 61e). Un but salvateur pour Saint-Etienne et son public qui allait donner encore plus de voix, histoire d'opérer une mission résistance jusqu'au bout. Une opération grandement menée par le portier des Verts, Stéphane Ruffier. Sur une seule action (82e), le gardien international français a sauvé son équipe à deux reprises : sur une première tentative de Cappelle puis surtout grâce à un réflexe dont il a le secret devant une déviation maladroite de son coéquipier, Jonathan Brison. Ensuite, tel un symbole, la barre le sauvait puisque le montant repoussait une sublime demi-volée de Sissoko. Bref, la messe était dite et le destin, cet après-midi, avait prévu une victoire, au courage et dans les tripes, des Verts.

Un succès qui permet donc aux Stéphanois de faire un bond au classement (6e, 29 points) avant la trêve qui arrive à pic pour Galtier, lequel pourra espérer le retour de quelques uns de ses nombreux blessés (9 !) en janvier. Malgré cette défaite, la quatrième seulement en 19 rencontres, le SCO Angers termine cette première partie de saison sur le podium, derrière Monaco et l'ogre parisien. Autant dire que pour Stéphane Moulin, la pause hivernale s'annonce joyeuse...