Saint-Etienne s'accroche à l'Europe

Saint-Etienne s'accroche à l'Europe

Publié le , modifié le

Saint-Etienne a mis fin à une série de sept matches sans victoire en Ligue 1 en s'imposant difficilement face à Lorient lors de la 28e journée (2-0). Grâce à ce succès, les Verts restent en course pour une place qualificative en Ligue Europa.

Saint-Etienne a peiné, Saint-Etienne a douté mais Saint-Etienne a gagné. Les hommes de Galtier, inefficaces pendant plus d'une heure, ont su profiter de l'expulsion de NDong pour enfin créer la différence et revenir à un point de Monaco, l'actuel quatrième. Quant aux Bretons, toujours premier non relégables, leur courage a failli suffire pour ramener un point du Forez. Failli seulement. 

Les intentions étaient vertes en début du match mais elles s'enlisaient immanquablement dans les filets des merlus, parfaitement organisés défensivement. Et pas maladroits en contre, comme en témoignaient ces quelques raids lorientais vers la cage de Ruffier. L'ASSE, en dépit d'une possession incontestablement supérieure, ne parvenait à se montrer dangereuse qu'à une seule reprise, sur un coup de tête de Romain Hamouma qui reprenait un centre de Gradel, mais que Lecomte détournait au prix d'une étonnante envolée (33e). 

Mollo, entrée décisive

La seconde période ne révélait pas un éclat supérieure à la première. Entre des Stéphanois empêtrés dans leurs attaques, en cruel manque de percussion, et des Bretons trop heureux de s'en tirer à si bon compte, le match sombrait dans un faux-rythme lancinant. Geoffroy-Guichard s'ébrouait enfin avec cette percée rageuse de Clément, stoppée une nouvelle fois par un Lecomte aux mains de granit (66e), puis par l'expulsion, après de deux avertissements, de NDong (67e).

Ce carton rouge, tournant de la rencontre, allait déséquilibrer le fragile édifice lorientais. Ce dernier brinquebalait une première fois sur une volée magnifique de Perrin sur la barre 71e) avant de s'effondrer sur une frappe, relativement anodine mais déviée, de Mollo, à peine entré en jeu (1-0, 74e). Puis, dans les derniers instants de la partie, Max-Alain Gradel concluait de près une offrande de Hamouma (2-0, 89e). Les Verts, qui renouaient enfin avec la victoire, pouvaient respirer. 

Réactions

Sylvain Ripoll (entraîneur de  Lorient): "C'était un match difficile car ce n'est jamais facile de jouer à  Saint-Etienne. Nous avons eu un début difficile. A défaut d'être génial, nous  avons été cohérents. Il y a eu un match avant l'exclusion et un autre après.  Les choses ont basculé en faveur des Stéphanois. Nous n'avons pas su gérer  l'infériorité numérique et les choses ont tourné en notre défaveur. J'ai  l'impression que la pression mise autour de l'arbitre a pu influer l'exclusion.  Nous avons une ou deux situations que nous aurions dû mieux exploiter. Nous  étions cohérents dans notre organisation défensive. Il y a forcément de la  déception dans un match où nous pouvions obtenir quelque chose. Nous rentrons  bredouilles et notre situation ne bouge pas. Nous allons rester souder et  positifs autour de l'équipe même si je pense que les petits détails ne sont pas  en notre faveur entre le match de mercredi à Annecy contre Evian et celui de ce  dimanche. Une victoire, deux défaites, ce n'est pas un bilan que nous  souhaitions"
   
Yohan Mollo (attaquant de Saint-Etienne): "Dans cette seconde moitié de  championnat, je reviens très fort. C'est à l'image de mon travail. Je suis très  content. Il y a des faits de jeu qui font la différence. Le carton rouge leur  fait très mal. Ils ont surtout beaucoup défendu mais la fraîcheur des  remplaçants a fait la différence. L'an dernier contre Valenciennes, je crois  que j'avais marqué aussi vite après mon entrée en jeu. J'ai eu un déclic et  j'ai envie d'assumer mes responsabilités de buteur alors que j'étais  essentiellement passeur. J'ai beaucoup de plaisir actuellement à prendre mes  responsabilités dans le tir, dans la prise de risque. Cela a payé mais il faut  continuer à travailler encore plus. Le football est fait d'histoires. Celle  d'aujourd'hui se joue sur un détail comme souvent dans le football de haut  niveau. Lorient doit regretter cette exclusion. Dans le jeu, ce n'était pas  convaincant, c'est vrai mais je préfère le résultat à la manière".

Julien Lamotte