Saint-Etienne profite du revers du PSG et grimpe sur le podium

Saint-Etienne profite du revers du PSG et grimpe sur le podium

Publié le , modifié le

A la faveur de leur succès à Reims (2-1), mais aussi grâce au revers du PSG à Bastia (2-4) plus tôt dans l’après-midi, les Verts se sont hissés ce samedi à la troisième place du Championnat, repoussant le club de la capitale au pied du podium. Parmi les autres rencontres de la 20e journée de L1, Guingamp s’est éloigné de la zone rouge en enfonçant Lens (2-0), tout comme Nice s’est donné de l’air en dominant Lorient (3-1).

C'est ce qu'on appelle "sauter sur l'occasion"! Après avoir vu le PSG se faire corriger à Bastia (2-4), Saint-Étienne a bien saisi l'opportunité en s'imposant à Reims (2-1) pour prendre la place du club de la capitale sur le podium. Avec 39 points, les Verts comptent en effet désormais une longueur d'avance sur les Parisiens (38), et deux de retard sur le leader marseillais. Lyon, avec 39 points également, pourrait prendre les commandes du Championant ce dimanche s'il bat Toulouse. 

Et même si c'est son voisin honni qui peut être la star du weekend, Saint-Etienne sait qu'il est le grand gagnant de ce samedi. Stéphane Ruffier, impeccable dans ses cages, a été le principal artisan du succès à Reims, même si Gaëtan Courtet a réduit la marque en toute fin de match. A ce moment-là, les visiteurs s'étaient déjà mis à l'abri, grâce à Yohan Mollo sur coup franc avant la pause (44e) et Romain Hamouma, d'un tir enroulé (50e). Mardi, ils peuvent continuer à narguer le PSG, qu'ils affrontent en quart de finale de la Coupe de la Ligue... 

L'En Avant Guingamp sur sa lancée

Pour Guingamp, le début 2015 s'inscrit dans la lignée du mois de décembre 2014, avec une victoire (2-0) tranquille aux dépens de Lens (18e), la quatrième en cinq journées qui hisse le club breton au 13e rang. Mandanne et Beauvue sur penalty ont marqué pour les Bretons, qui sont à égalité de points (25) avec Nice (12e), vainqueur sans Ben Arfa -non qualifié- de Lorient (3-1). Les Niçois peuvent remercier leur milieu brésilien Carlos Eduardo, auteur du troisième but (67e) et impliqué sur les deux autres de Bauthéac (29e, s.p.) et Bosetti (61e).

Grosse dynamique aussi pour le LOSC, qui trois jours après avoir battu Evian, a remis ça contre Caen, plus que jamais lanterne rouge, sur le même score (1-0). Enfin, Evian et Rennes se sont séparés sur un match nul (1-1) à l'issue d'un match marqué par la performance du gardien haut-savoyard Benjamin Leroy, auteur d'arrêts décisifs, dont un penalty.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer