Saint-Etienne Nice
A l'image de Brandao, Saint-Etienne a pris le dessus sur Nice. | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Saint-Etienne monte sur le podium mais perd Clément

Publié le , modifié le

Au terme d'un match marqué par l'horrible blessure de Jérémy Clément, dont la cheville a été brisée par un tacle assassin d'Eysseric, Saint-Etienne a fait littéralement exploser Nice (4-0) lors de la 27e journée de Ligue 1 et s'empare donc provisoirement de la 3e place avant le match entre Marseille et Troyes demain. A noter également les cinq cartons rouges distribués lors du derby corse, qui a vu Bastia prendre le meilleur sur Ajaccio (1-0).

Il y a des images qui font froid dans le dos. Celle de Jérémy Clément, dont la saison a très certainement pris fin sur ce tacle sauvage de Valentin Eysseric, exclu après avoir anéanti la cheville du milieu de terrain stéphanois, en fait partie. Un fait de jeu qui a indéniablement conditionné la suite du match, forcément déséquilibré avec une infériorité numérique pendant plus d'une heure. Au bout du compte, ce sont donc les Verts qui réalisent la bonne opération et s'emparent de la troisième place.

Doublé pour Brandao

Saint-Etienne s'est très vite mis sur orbite grâce à un pénalty obtenu en tout début de match et transformé par Aubameyang (7e). La suite est équilibrée, le ballon va de part et d'autre du terrain et la rencontre souffre de peu de temps morts. Après la blessure de Clément, les velléités offensives des deux équipes se tassent et malgré quelques opportunités stéphanoises, l'arbitre siffle la mi-temps avec un avantage logique en faveur des hommes de Christophe Galtier.  

En seconde période, l'ASSE va dérouler sous l'impulsion d'un Aubameyang très inspiré, comme sur cet exploit technique à l'origine du troisième but inscrit par Mollo dans le but vide (69e). Quelques minutes plus tôt, c'est ce même Mollo qui servait sur un plateau Brandao, seul au point de pénalty pour convertir l'offrande de son coéquipier (60e). Le Brésilien a remis ça à la 75e minute en piquant parfaitement sa tête sur un centre d'Hamouma, concluant ainsi de belle manière ce festival offensif stéphanois.

Marseille n'aura pas d'autre choix que de battre Troyes dimanche pour récupérer sa place sur le podium. 

Bastia - Ajaccio

Dans le même temps, Bastia est allé décrocher une victoire précieuse face à Ajaccio dans un derby explosif qui aura tourné au vinaigre en fin de match avec une bagarre générale et l'expulsion de deux Bastiais (Rothen et Thauvin) et Ajacciens (Oliech et André). Un peu plus tôt, c'est Mathieu Chalmé qui avait rejoint précipitamment les vestiaires pour un deuxième carton jaune plus que sévère. Avec ces victoire, Bastia prend ses distances avec la zone rouge avec six longueurs d'avance sur Evian, premier relégable. 

Lorient - Valenciennes

De son côté, Lorient, qui a concédé le nul  dans les dix dernières minutes face à Valenciennes (1-1), n'a désormais gagné qu'un seul de ses six  derniers matches de Championnat. Les Merlus sont relégués à six longueurs de la quatrième place, en  attendant le match de Marseille, dimanche contre Troyes.

Toulouse - Evian TG

Le match entre Toulouse et Evian aura lui accouché d'un triste 0-0. Le TFC n'a pas réussi à faire fructifier les promesses affichées dans le premier acte et s'est peu à peu éteint devant une solide défense savoyarde qui a fait avec les moyens du bord. 

Sochaux - Nancy

Nancy enfin a connu un sursaut en gagnant 2-1 à Sochaux, abandonnant la  lanterne rouge à Troyes et revenant à six points du premier non relégable, qui  n'est autre que Sochaux.

 

Victor Patenôtre