Romain Hamouma Saint-Etienne Mathieu Deplagne Montpellier
Romain Hamouma (Saint-Etienne) Mathieu Deplagne (Montpellier) | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Saint-Etienne monte en grade

Publié le , modifié le

Saint-Etienne s'est emparé provisoirement de la 3e place du classement grâce à son succès aux dépens de Montpellier lors de la 34e journée de Ligue 1 (1-0). Les Verts enchaînent un 9e match sans défaite et mettent la pression sur Monaco qui affronte Lens plus tard dans la journée.

Les supporters stéphanois oublieront vite la manière, un peu poussive, et ne retiendront que la victoire, celle qui propulse leur club à la troisième place du championnat. Certes, ce strapontin n'est peut-être que provisoire puis que Monaco peut reprendre son bien si l'ASM bat Lens, il n'empêche que la performance est de taille. 

Sans les emblèmes vivants du club, Lemoine (suspendu) et Perrin (touché à la cuisse), mais avec un Bayal Sall de retour, les Verts débutaient plutôt bien face à des Heraultais timorés. La vaillance des Foreziens était rapidement récompensée par l'ouverture du score de Gradel qui reprenait de volée un ballon mal repoussé par la défense et sur lequel Jourdren n'était pas impérial, loin de là (1-0, 20e). Ce douzième but de l'Ivoirien, plus que jamais l'homme fort de cette fin de saison chez les Stéphanois, était également annonciateur de belles promesses puisque Saint-Etienne est la seule équipe de l'élite à n'avoir jamais perdu cette saison lorsqu'elle a ouvert le score (15 victoires, 6 nuls). Elle est aussi celle qui possède l'un des meilleurs gardiens de Ligue 1 avec Stephane Ruffier. Le portier de l'ASSE sortait le grand jeu pour s'interposer devant Barrios et préserver l'avantage des locaux (28e). 

Hamouma tout proche du but de l'année

Si la rencontre était rythmée, les occasions venaient à manquer et il fallait attendre la 56e minute pour que Geoffroy Guichard ne se lève de son siège comme un seul homme. Dos au but, Romain Hamouma contrôlait de la poitrine avant d'enchaîner une bicyclette somptueuse qui, malheureusement pour lui, s'écrasait sur la transversale ! Malgré les trois changements opérés par Rolland Courbis, le MHSC ne parvenait pas à vraiment inquiéter l'ASSE. Solides, les Verts conservaient leur bien jusqu'au coup de sifflet final et repoussaient leurs adversaires du soir à huit longueurs. 

Julien Lamotte