Fabien Lemoine (Saint-Etienne-Monaco)
Fabien Lemoine a ouvert le score | PHILIPPE MERLE / AFP

Saint-Etienne-Monaco: 2-0

Publié le , modifié le

Intraitable, l’ASSE n’a fait qu’une bouchée d’une équipe de Monaco dépassée et battue 2-0 sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Avec cette victoire, Saint-Etienne monte sur le podium et frappe un grand coup dans la course à la 3e place.

Le stade Geoffroy-Guichard était chaud pour la réception de l’AS Monaco. Les joueurs de Christophe Galtier ont répondu à l’ambiance exceptionnelle descendant des tribunes sur le terrain. Dominateurs, les Stéphanois n’ont laissé aucune chance à une équipe monégasque bien terne qui pourrait laisser filer le PSG dans la course au titre. Du titre, Sainté ne parle pas. Mais la troisième place est plus que jamais dans le viseur du peuple vert. Lille, l’OM et Lyon peuvent trembler. Sur ses dix derniers matches, l’ASSE n’a concédé qu’une seule défaite (2-0 à Bordeaux) et semble bel et bien être l’équipe à la meilleure dynamique dans ce match à quatre pour la place derrière les deux ogres que son Paris et Monaco.

Lemoine était partout

Le début de match pose d’emblée le décor. Saint-Etienne agresse sans discontinuer la défense monégasque et se créé de nombreuses situations devant le but de Subasic. C’est sur l’une de ces situations que « Sainté » obtient un corner sur lequel Lemoine va faire grimper la température un peu plus encore. Mal repoussé, le ballon rebondit à l’extérieur de la surface, Lemoine profite alors d’un écran intelligent de Guilavogui pour reprendre de demi-volée et expédier le ballon dans la lucarne droite de Subasic. Saint-Etienne met un coup derrière les têtes monégasques et c’est largement mérité.

D’ailleurs ce but ne va même pas aider au réveil de Monaco. Privée de Falcao mais aussi de Rivière, l’ASM ne garde pas assez le ballon pour installer son jeu. Seules les quelques dernières minutes de la première période voient les joueurs de Ranieri faire preuve d’orgueil sans succès. Sur une tête d’Isimat-Mirin sur corner, Lemoine, encore lui, sauve sur la ligne. Et permet à Christophe Galtier de rentrer aux vestiaires le sourire aux lèvres.

La chevauchée fantastique d’Hamouma

Malgré des changements de joueurs et tactiques, Claudio Ranieri voit ses joueurs subir et encore subir la furie verte. Poussés par un Goefrroy-Guichard des grands soirs, les Verts poursuivent sur le même rythme. Seul grosse frayeur sur un double sauvetage de Ruffier, toujours présent quand il le faut, devant Germain puis Rodriguez. Monaco a déjà laissé passer sa chance. Chose confirmée quand Romain Hamouma décide de transpercer l’équipe monégasque dans son ensemble. Parti de son camp, l’ancien Caennais passe en revue la défense adverse et frappe du gauche des vingt mètres. Profitant d’une erreur monumentale de Subasic, il inscrit son huitième but de la saison et double la mise.

Monaco ne pourra jamais revenir. Avec cette victoire éclatante, Saint-Etienne s’installe à la troisième place de la Ligue 1. l’ASSE ferait un très beau troisième en fin de saison.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot