baca Brandao
Baca en duel face à Brandao | AFP

Saint-Etienne laisse filer Lille

Publié le , modifié le

L'AS Saint-Etienne s'est inclinée 1-0 sur le terrain en synthétique de Lorient, en match comptant pour la 28e journée de L1. Aliadière a inscrit le seul but de la rencontre sur un pénalty sifflé à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Les Verts voient donc Lille creuser l'écart avec quatre points d'avance, alors que les Merlus s'éloignent de la zone de relégation.

Après avoir peut-être visionné le match et la victoire de Lille (2-0), les hommes de Christophe Galtier sentaient la pression se poser sur leurs épaules. Au coup d'envoi de leur match, les Stéphanois bénéficiaient d'une plus grande sérénité que leurs adversaires, qui eux, ne comptaient qu'un succès depuis le début de l'année civile (face à Guingamp 2-0). Invaincus depuis cinq matches, les Verts espéraient bien profiter de cette spirale positive pour revenir aussi vite que possible sur les talons de Lille.

Profitant d'un soleil radieux, les supporteurs étaient venus en nombre pour assister à cette rencontre et le spectacle était au rendez-vous. Le jeu était plaisant avec deux équipes se rendant coup pour coup, mais sans toutefois se montrer réellement dangereux. Une frappe de Hamouma des 25 mètres donnait cependant du fil à retordre à Audard qui enlevait le ballon sur une belle parade des deux mains (25e). L'ASSE prenait l'ascendant grâce à une meilleure possession de balle, mais la finition manquait à l'appel. Les Merlus profitaient même régulièrement des nombreuses pertes de balle de leurs adversaires pour aller porter le danger sur les cages de Ruffier, à l'image d'un raid d'Aliadière conclu par un centre en retrait, mais finalement stoppé par Perrin (45e).

Malgré ce premier avertissement en première période, les coéquipiers de Brandao allaient de nouveau trembler au retour des vestiaires après un joli drible d'Aboubakar suivi d'une frappe du gauche de l'attaquant lorientais. Les occasions se multipliaient d'un côté comme d'un autre, et alors que tout le monde pensait assister à un bon match nul, l'arbitre sifflait un pénalty sur une main, certes involontaire de Guivalogui, mais qui influait sur le cours du jeu. Aliadière se chargeait de la transformation en prenant à contre pied Ruffier, et offrait la deuxième victoire de Lorient pour cette année 2014. Saint-Etienne pouvait de son côté nourrir quelques regrets.

Romain Bonte