Saint-Étienne, invaincu en Ligue 1 et nouveau leader, s'impose à Marseille 41 ans après

Publié le , modifié le

Auteur·e : Martin Boissereau
Hamouma
Romain Hamouma a inscrit son troisième but de la saison face à l'OM | PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'AS Saint-Étienne s'est imposée face à l'Olympique de Marseille à l'Orange Vélodrome (2-0), en match en retard de la 1re journée de championnat. Les joueurs de Claude Puel, qui fêtait son 600e match de Ligue 1, n'avaient plus gagné à Marseille depuis 41 ans. Avec cette victoire, obtenue grâce Hamouma et Bouanga, les Verts prennent la tête de la Ligue 1.

41 ans. L'AS Saint-Étienne n'avait plus battu l'Olympique Marseille sur ses terres depuis 1979. À l'époque, Michel Platini et Dominique Rocheteau, notamment, avaient permis aux Verts de s'imposer (5-3). Ce jeudi, les héros stéphanois s'appellent Romain Hamouma et Denis Bouanga, auteurs de leur 3e but et 2e buts de la saison.

Hamouma et Bouanga, buteurs Verts

Hamouma n'a pas perdu de temps pour marquer, face à l'OM. Servi par l'excellent latéral Yvann Maçon, il a devancé Duje Caleta-Car pour couper son centre du pied gauche, au point de penalty (6e, 1-0). Avec ce but, il devient seulement le troisième joueur de l'ASSE à inscrire trois buts lors des trois premiers matches de la saison, au 21e siècle. Seuls Pascal Feindouno (2007/08) et Mevlut Erding (2014/15) avaient réussi une telle performance, jusqu'alors.

Les Verts ont manqué d'assommer les Marseillais, une minute après, mais Hiroki Sakai s'est bien jeté pour gêner Adil Aouchiche, idéalement placé au deuxième poteau (7e). Après la mi-temps, Denis Bouanga s'est quant à lui heurté à Steve Mandanda. Le Gabonnais a d'abord envoyé une tête facilement captée par le gardien français (69e), avant de perdre un duel quelques instants après (70e). S'il a pris Alvaro Gonzalez de vitesse, il n'est pas parvenu à tromper Mandanda, dont la main est restée ferme. Il a finalement trouvé le cadre à un quart d'heure du terme, à la conclusion d'un contre rondement mené, d'une frappe puissante et croisée (2-0, 75e). Son deuxième but de la saison.

Un réveil vain des Marseillais

Sans véritable attaquant de pointe en l'absence de Dario Benedetto, suspendu après son expulsion face à Paris, l'OM a été trop imprécis. À la pause, les hommes d'André Villas-Boas n'avaient toujours pas cadré la moindre frappe, malgré cinq tentatives. Ni Florian Thauvin, du bout du pied gauche (12e) puis du pied droit (40e), ni Leonardo Balerdi, de la tête (41e), n'avaient inquiété Jessy Moulin.

Entré après la pause, Marley Aké a ensuite cru libérer les siens. Parfaitement servi par Thauvin au point de penalty, le jeune marseillais (19 ans) a trouvé la barre transversale du bout du pied droit (54e). Toujours dans ce temps fort de l'OM, plus offensif en début de deuxième période, Morgan Sanson puis Florian Thauvin n'ont pas réussi à marquer suite à un centre de Dimitri Payet (55e). Sur un coup franc plein axe, Thauvin, encore lui, a ensuite buté sur Jessy Moulin, impeccable lorsqu'il a été sollicité (2 arrêts). Le natif de Valence s'est en effet envolé pour repousser un ballon qui se dirigeait dans sa lucarne gauche (87e).

Saint-Étienne, invaincu, prend la tête de la Ligue 1

Inoffensif ou malheureux devant le but stéphanois, Marseille voit en tous cas une longue série prendre fin. Une série vieille de 41 ans, donc, au cours de laquelle l'AS Saint-Étienne n'était pas parvenue à s'imposer au Vélodrome. Un beau cadeau pour Claude Puel, qui fêtait ce jeudi son 600e match sur un banc de Ligue 1. Il est devenu le sixième entraîneur le plus capé du championnat de France, derrière Jean Fernandez (603), dans un classement dominé par l'éternel Guy Roux (895 matches).

Les Marseillais pourront se consoler en se disant que Saint-Étienne est l'équipe qui les a le plus battus (39 buts) et qui a le plus marqué contre eux, en Ligue 1 (162 fois). De leur côté, les Stéphanois restent invaincus, n'ont toujours pas encaissé le moindre but et remportent leur troisième match de championnat cette saison, sur le même score, pour se hisser en tête de la Ligue 1. Solide.