L'Olympique Lyonnais
Rémy Vercoutre et Maxime Gonalons, deux joueurs de Lyon | AFP - PHILIPPE MERLE

Saint-Etienne et Lyon, réaction attendue, Lille en embuscade

Publié le , modifié le

En difficulté lors des dernières journées de Ligue 1, Saint-Etienne et Lyon ont l'occasion de remettre la marche avant face à deux clubs mal-classés, Evian TG et Reims. La victoire est impérative pour les deux clubs de Rhône-Alpes en vue de la course à l'Europe. Elle permettrait aussi de conserver une marge sur les poursuivants, notamment Lille qui clôturera la 31e journée face à Lorient et qui désire revenir dans la roue.

 

Trois points pris sur 9 possibles. C'est le maigre bilan de Saint-Etienne lors des 3 dernières journées de Ligue 1. Trois matches nuls concédés sur le même score (2-2) qui ont stoppé net la belle dynamique des Verts qui restaient sur 7 victoires en 9 matches depuis le début de l'année. S'ils sont toujours invaincus en 2013, le parcours des hommes de Christophe Galtier n'est plus celui d'un prétendant à la Ligue des Champions.

A 60km, chez le rival lyonnais, c'est encore pire. L'OL n'a pris que deux points en quatre journées et vient de s'incliner lors des deux dernières face à Bastia (4-1) et sur sa pelouse contre Sochaux (2-1). Pour les deux équipes, cette 31e journée est importante, encore plus depuis la victoire de Marseille sur Bordeaux (1-0) en ouverture vendredi. Assurés de rester deuxièmes quoiqu'il arrive, les Phocéens vont pouvoir "regarder les autres jouer" se réjouissait Elie Baup. A commencer donc par leurs concurrents directs pour la deuxième place à laquelle ils sont solidement accrochés.

"Difficile à vivre"

Sur la pelouse du stade d'Auguste Delaune, les Lyonnais vont devoir réussir ce qu'ils sont incapables de faire depuis un mois : battre un mal-classé. Après leur nul à Brest et les deux revers contre Bastia et Sochaux, ils se rendent à Reims qui vient d'enchaîner deux succès à domicile. Pas le meilleur endroit donc pour mettre fin à une situation "difficile à vivre" selon Rémy Vercoutre, le gardien lyonnais. "Cela fait quatre matches que nous sommes à l'arrêt. Au-delà des résultats, les performances sont vraiment très moyennes. Il faut repartir car, à l'approche de la fin du championnat, il faut prendre des points de nouveau pour atteindre nos objectifs", a-t-il estimé.

La prise de parole du président Jean-Michel Aulas dans le vestiaire prouve le sentiment d'urgence qui règne à Lyon même si "nous sommes encore sur le podium", a toutefois tenu à préciser Vercoutre. Pour cette rencontre face à Reims, l'OL fera sans son défenseur croate Dejan Lovren, "mis au repos" par Rémi Garde. S'ils demeurent troisièmes, les Lyonnais le doivent surtout aux Stéphanois, plus qu'à eux-mêmes, car parallèlement à la mauvaise passe rhôdanienne, les Verts étaient eux aussi incapables de s'imposer et grimper sur un podium qui leurs tendaient les bras. Face à Evian TG, invaincu depuis 5 matches et bien lancé dans son opération maintien, les Stéphanois devront se méfier d'une formation qui était venue s'imposer à Geoffroy-Guichard (2-0) lors de l'unique déplacement des Savoyards dans le Forez. C'était en mars 2012.

Lille attend son heure

En clôture de cette 31e journée, Lille accueillera Lorient. Derniers à jouer, les Lillois seront ainsi au courant de tous les résultats de leurs adversaires dans la lutte pour les places européennes. Face aux Bretons, les hommes de Rudi Garcia espéreront continuer leur belle série (18 points pris sur 21 possibles). Attention toutefois, puisque les Nordistes ont concédé leur seule défaite lors des sept dernières journées à domicile il y a 15 jours face à Evian (2-1). En cas de contre-performance de Lyon et Saint-Etienne, un succès face aux Merlus feraient les affaires de Lille qui s'approcherait un peu plus encore du podium.

Les résultats de la 31e journée

Le classement de la Ligue 1