Saint-Etienne lyon
Lyon s'était imposé 2-0 à l'aller face à Saint-Etienne. | MERLE / AFP

Saint-Etienne et Lyon à la croisée des chemins

Publié le , modifié le

Le choc de la 28e journée de Ligue 1 oppose ce samedi soir Saint-Etienne à Lyon, pour un duel qui pourrait bien sceller le sort européen des deux équipes. Avant-même ce sulfureux derby, le Paris Saint-Germain aura tenter de conserver son point d'avance sur Montpellier en misant sur un succès à Caen. Le club héraultais se déplace également, sur le terrain d'une équipe de Nancy aux portes de la relégation.

Trois derbys au programme

Trois points séparent les deux meilleurs ennemis du football hexagonal. Et c'est bien Saint-Etienne qui se trouve pour le moment devant l'OL, à seulement un point de la troisième place occupée par Lille, un petit événement que les fans de l'ASSE n'avaient pas vécu à ce moment de la saison depuis plusieurs décennies, 1993 pour être précis. En dehors de la petite "guéguerre" que se livrent supporteurs stéphanois et lyonnais, ce derby risque d'avoir une incidence sur les places européennes délivrées en fin de saison. Un succès de l'ASSE au Chaudron face à l'OL, n'est plus arrivé depuis 1le 6 avril 1994 (3-0), mais depuis deux saisons, l'écart entre les deux clubs se resserre.

L'écart est également très serré entre le leader parisien et son dauphin héraultais. Avec un petit point d'avance après 27 rencontres, le PSG et son armada d'Internationaux sait que rien n'est encore joué face à la talentueuse équipe montpelliéraine. La pression se trouve bien plus sur les épaules de Carlo Ancelotti que sur celles de  René Girard. Les deux clubs affrontent tous deux des équipes du bas de tableau, le PSG se rendant à Caen, alors que Montpellier se déplace à Nancy. Dans cette dernière ligne droite menant au titre, tous les points compteront, y compris au niveau de la différence de buts. Avec une meilleure moyenne (+26 contre +23), l'équipe d'Olivier Giroud -meilleur buteur avec 17 réalisations devant Nene (13)- possède un avantage psychologique non négligeable.

Lille sous surveillance

Psychologiquement parlant, Lille a bien du mal à retrouver le sourire. Les Dogues qui restent sur deux nuls (contre Rennes 1-1, et Auxerre 2-2) et une défaite 2-1 face à Lyon, ont probablement laissé filer leur chance de conserver le titre. Désormais à dix longueurs de Montpellier, le Losc doit se concentrer sur la troisième marche du podium et gérer au mieux la pression que des clubs comme Saint-Etienne (à un point), Rennes et Toulouse (à trois points), ou encore Lyon (à quatre points), lui font subir. Ce derby du Nord face à Valenciennes (dimanche 21h00) peut totalement relancer le suspense pour le troisième billet pour la C1, celui des phases préliminaires.

Des équipes comme Toulouse ou Rennes restent donc à l'affût du moindre faux pas. Et ces deux formations se retrouvent bel et bien dimanche à 17h00 à l'occasion de cette 28e journée. L'éventuel vainqueur de cette confrontation conserverait toutes ses chances pour l'Europe, ce qui semble ne plus être le cas pour Marseille. L'OM qui vient de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions aux dépens de l'Inter, mais qui en championnat a enregistré une série de quatre défaites, tentera de se relancer face à Dijon, premier relégable. Egalement dans la zone rouge, Auxerre reçoit Evian-Thonon-Gaillard, alors que Sochaux, lanterne rouge malgré sa dernière victoire sur Evian justement (3-2), accueille Nice.

Romain Bonte