Beric fete son but
Beric fête son but. | JEFF PACHOUD / AFP

Saint-Etienne domine Lille

Publié le , modifié le

Poussifs en début de rencontre, les Stéphanois ont su faire fi de leurs nombreux absents pour finalement venir à bout de Lillois qui n’ont pas démérité en contre, mais qui se sont fait dépasser en seconde période, à onze contre dix. Les Verts l'emportent sur le score de 3-1.

En championnat, les Verts ne perdent pas, mais n’avancent pas non plus, avec ces trois matches nuls en six rencontres. La rencontre face à Lille a débuté à l’image de cette dynamique pas forcément négative, mais en aucun cas positive. Elle a fini de la plus belle des manières pour les Verts, alors que le LOSC s’enfonce un peu plus dans la crise.

Lors de la première mi-temps, ce sont les Nordistes qui prennent les choses en main, avec cette barre de Rony Lopes (8e). Les Lillois doivent impérativement se ressaisir, eux qui restent sur trois défaites consécutives. Saint-Etienne débute difficilement son match, et doit faire sans un grand nombre de ses titulaires (Malcuit suspendu, Perrin, Pogba, Lemoine, M’Bengue, Polomat, Saivet, Théophile-Catherine et Söderlund blessés).

Mais le LOSC voit ses ardeurs se calmer rapidement, et n’a plus que 29% de possession de balle dès le premier quart d’heure. Mais il faut attendre la 27e minute pour voir une première belle intention stéphanoise, mais Pajot se fait intercepter par Béria dans la surface de réparation. Ce dernier se fait d’ailleurs expulser à la 43e minute, après une faute de main. Ce carton ne change en rien le rythme du match. Ni Lille ni Saint-Etienne ne parviennent à se montrer dangereux l’un envers l’autre. Trop brouillons, pas assez organisés, les deux équipes se quittent bredouilles à la fin de la première période.

Une seconde période plus rythmée

Saint-Etienne tente de mettre du rythme à la sortie des vestiaires. Et ça paie, dès la 63e minute, avec ce but de Beric qui parvient à tromper Enyeama en le lobant. Avec ce magnifique but, le Slovène porte à trois le nombre de ses réalisations depuis le début de saison. Ce but sonne comme la délivrance pour les Verts, qui jouent alors de leur supériorité numérique. Nordin, 18 ans seulement, signe le coup de grâce en concluant une action stéphanoise splendide (72e, 2-0).

Lille sonne tout de même la révolte, à dix minutes de la fin du match. Un Civelli bien inspiré et bien servi par Eder réduit le score en trompant Ruffier d’une belle frappe en pivot. Le LOSC manque de peu d’ailleurs l’égalisation avec ce centre très dangereux d’Amalfitano (86e). Saint-Etienne fait le break à la 90e+3, avec ce but de Nolan Roux. Les Verts l'emportent 3-1, et avancent enfin dans ce championnat. Avec un peu plus de sérénité...