Alexander Soderlung Saint-Etienne
Alexander Soderlung a pesé sur la défense caennaise | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Saint-Etienne, diesel à plein régime

Publié le , modifié le

Toujours atone en première période, Saint-Etienne a de nouveau fait la différence dans les 45 dernières minutes pour s'imposer à Caen lors de la 10e journée de Ligue 1 (0-2). Grâce à ce succès, leur premier à l'extérieur cette saison, les Verts remontent à la 7e place du classement alors que les Normands deviennent relégables.

La série noire de l'ASSE, qui n'a plus marqué en première période depuis 16 matchs, s'est poursuivie face à Caen mais si, à la fin des 90 minutes, les Verts continuent de l'emporter, personne ne s'en plaindra du côté du Forez. Face à une équipe caennaise clairement en manque de confiance, les Stéphanois n'ont pas trop semblé se ressentir de la fatigue accumulée avec leur incartade européenne jeudi face à Qabala. Ils ont ainsi largement dominé la première période, en terme de possession comme d'intention, faisant fi de la pluie et du vent qui balayaient D'Ornano. Cette mainmise sur la rencontre s'est finalement traduite au score dès la reprise avec le premier but de Saivet, qui reprenait de volée une frappe détournée de Monnet-Paquet (0-1, 49e).

Les Normands, loin de réagir, tendaient l'autre joue et une sortie ratée de Vercoutre offrait le second but vert à Veretout qui marquait en force au travers une forêt de jambes (0-2, 58e). Dès lors, les hommes de Galtier n'avaient plus qu'à gérer leur avantage en pères peinards, Ruffier fêtant son 200e match en Ligue 1 en toute quiétude. Pour Caen, en revanche, l'heure est grave tant le Stade Malherbe a paru démissionnaire dans l'engagement et la solidarité. Les Caennais devront rapidement prouver que les tripes ne sont pas seulement une spécialité gastronomique locale. 

Julien Lamotte