Stéphane Ruffier interdit au centre d'entraînement de l'AS Saint-Étienne après sa mise à pied

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Stéphane Ruffier AS Saint-Etienne
Stéphane Ruffier bientôt écarté de l'AS Saint-Etienne ? | JEFF PACHOUD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après sa mise à pied, Stéphane Ruffier est désormais interdit au centre d'entraînements des Verts. Le gardien de but de l'AS Saint-Etienne, qui devait assister au match de son équipe contre Charleroi ce mercredi soir, a été reçu par un huissier de justice. On se dirige tout droit vers un divorce entre l'ancien portier international et l'ASSE. Une réunion est prévue le 22 juillet prochain et sonnera probablement la fin d'un monument vert.

Nouveau coup dur pour Stéphane Ruffier. Tandis que l'ancien portier international devait prendre place au match amical de son équipe ce mercredi contre Charleroi, un huissier de justice lui aurait remis une lettre dans laquelle est indiquée sa mise en demeure. Ce dernier lui aurait également précisé qu'il n'avait plus le droit de se rendre au centre d'entraînement Robert Herbin suite à sa mise à pied.

La veille, le communiqué de l'AS Saint-Etienne était laconique et traduit bien la guerre froide dans laquelle le club et le gardien de 33 ans se sont engagés depuis plusieurs mois. On apprenait ainsi que l'ASSE "étudie les suites à donner après un refus de s'entraîner de son gardien Stéphane Ruffier". Les faits sont rapportés comme tels par le communiqué : Ruffier était convoqué vendredi matin avec les joueurs non retenus pour jouer contre Nice (4-1), samedi au stade Geoffroy-Guichard, mais celui-ci "n'a pas voulu s'entraîner".

"Il s'agit donc d'un manquement et le club étudie les suites à donner au regard de la situation", a indiqué le club à l'AFP. Selon L'Equipe, Ruffier, réputé pour son professionnalisme, serait arrivé en retard à cet entraînement en raison d'un strap qui aurait mis du temps à être posé... Quoiqu'il en soit, l'épisode marque une nouvelle étape dans la dégradation des relations entre le joueur et son club qui, suite à cette mise à pied, doivent se rencontrer le 22 juillet prochain. 

De héros à paria

Le début des tensions remonte au mois de février dernier quand l'ancien gardien international (3 sélections de 2010 à 2015) avait refusé d'aller sur le banc lors de la réception de Reims. Patrick Glanz, l'agent de Ruffier, était alors monté au créneau pour défendre son joueur, écorchant au passage Claude Puel. Suite à ces propos qu'elle jugeait diffamatoires, l'ASSE avait alors enclenché une procédure judiciaire visant notamment à ne pas lui verser sa dernière commission de 180 000 €.

Relégué sur le banc dans un rôle de doublure de Jessy Moulin sur la fin de la saison 2019-2020, écarté des matchs amicaux, Stéphane Ruffier paie très clairement ses différents avec l'entraîneur des Verts, Claude Puel. La décision du club forézien, au mois de juin,  de se séparer « d'un commun accord » de Fabrice Grange, l'entraîneur spécifique depuis huit ans de Ruffier en lui payant sa dernière année de contrat, sonnait déjà comme un avertissement. 

à voir aussi L'entraîneur des gardiens Fabrice Grange, proche de Stéphane Ruffier, quitte Saint-Etienne L'entraîneur des gardiens Fabrice Grange, proche de Stéphane Ruffier, quitte Saint-Etienne

Derrière tout ça, outre une incompatibilité de caractères évidente entre le portier et son entraîneur, il faut bien sûr voir la volonté de l'ASSE de trouver des solutions pour alléger sa masse salariale, mise à mal par la crise relative à la pandémie de coronavirus. Et se séparer de Ruffier, et de ses 2,8 millions d'euros de salaire annuel, constitue une solution. Celle-ci serait certainement efficace à court terme mais rien n'exclut qu'elle ne se retournerait pas contre le club si Ruffier décidait de poursuivre l'affaire devant les Prud'hommes. 

Quelque soit l'issue de cette procédure, c'est une histoire d'amour qui se termine mal. Une de plus. Héros du peuple vert, Stéphane Ruffier a longtemps symbolisé l'ASSE, par sa grinta et sa fidélité. Lui qui a disputé 383 matches sous le maillot stéphanois depuis son arrivée à l'été 2011 en provenance de Monaco, est le gardien qui a le plus joué avec les Verts en première division, devant le mythique Ivan Curkovic. Et sa mise à pied n'est pas encore effective que, déjà, les premiers messages de soutien abondent... 

France tv sport francetvsport