Rolan envoyé une semaine en réserve après son altercation à Nantes

Rolan envoyé une semaine en réserve après son altercation à Nantes

Publié le , modifié le

L'attaquant international uruguayen de Bordeaux Diego Rolan, à l'origine d'une vive altercation samedi avec son coéquipier Nicolas Maurice-Belay à Nantes, a été sanctionné et envoyé une semaine en équipe réserve, a indiqué lundi son entraîneur Willy Sagnol. Rolan a "simplement refusé d'aller s'échauffer, cela n'a pas plu à d'autres joueurs, a expliqué le technicien bordelais lundi lors d'un point-presse. Mais c'est bien quand ça vient des joueurs eux-mêmes, cela montre qu'il y a du caractère, c'est un bon signe pour l'avenir".

Interrogé sur la sanction prise, Sagnol a répondu: "c'est déjà réglé. Il  est à disposition de la CFA cette semaine jusqu'au 21 décembre à minuit, date  du début des vacances (...) C'était la deuxième fois qu'il y avait un problème,  donc il a été sanctionné". Samedi à La Beaujoire, une altercation, vive mais uniquement verbale, a  opposé l'attaquant Nicolas Maurice-Belay et Rolan. Tout juste remplacé,  Maurice-Belay saluait tous les joueurs et membres de l'encadrement présents sur  le banc jusqu'à ce qu'il arrive près de Rolan, assis lui aussi, qui a refusé de  lui serrer la main.

Le ton est monté entre les deux joueurs et Maurice-Belay a été ceinturé par  plusieurs membres de l'effectif, dont le défenseur Cédric Yambéré, pour éviter  un début de bagarre. Rolan avait déjà été pointé du doigt par son entraîneur à Marseille (1-3)  lorsqu'il n'avait pas respecté les consignes défensives sur corner, notamment  sur le 2e but olympien inscrit par André-Pierre Gignac. "On n'est pas là aujourd'hui, que ce soit moi l'entraîneur, les autres  joueurs ou le club pour mettre Diego (Rolan) contre un mur et lui jeter des  pierres, a tenu à tempérer Sagnol. Simplement, on n'accepte pas certains  comportements. C'est bien de stigmatiser ce genre de comportements car à terme,  cela peut avoir un impact négatif sur l'équipe".

AFP