Rivière déborde Ranieri

Rivière déborde Ranieri

Publié le , modifié le

Auteur de six buts cette saison, l'attaquant du leader monégasque Emmanuel Rivière, remplaçant de Falcao en début de saison, est en train de bouleverser les plans de Claudio Ranieri, qui pourrait à nouveau compter sur lui à Reims pour la 8e journée de Ligue 1.

Rivière possède le meilleur ratio de l'élite avec une réalisation toutes  les 50 minutes. Il devance même son coéquipier, le meilleur buteur Falcao (7  buts en 586 minutes). Ces données impressionnantes, autant que l'implication du  joueur, obligent désormais Ranieri à faire évoluer sa réflexion. Si, en juillet, il avait annoncé au Martiniquais qu'il serait substitut du  Colombien, il ne peut plus désormais occulter l'idée d'une association plus  régulière des deux meilleurs buteurs de France. Comme mercredi contre Bastia  (3-0). "C'est difficile de sortir Rivière de l'équipe", reconnaît Ranieri. "Il  fait tout bien en ce moment. Il est plus fort mentalement et possède beaucoup  de confiance".

Cependant, pour titulariser l'ex-Bleuet - dont l'objectif est de rejoindre  les A -, Ranieri doit basculer du système en 4-2-3-1 de début de saison vers un  4-4-2 plus offensif. Ce qui pourrait nuire à l'équilibre de l'équipe et du  groupe. "Je ne sais pas encore si j'opterai pour le 4-4-2 à Reims ", confie  l'Italien. "Je prendrai ma décision samedi soir. Reims  est compact, très bon  défensivement. Avec deux attaquants, Falcao peut être plus libre. Mais il faut  voir comment chacun travaille". Pour Rivière, obliger son entraîneur à cette réflexion est déjà une  réussite. "Mettre le doute dans sa tête est une première victoire", lance-t-il.  "Mon but est de "gratter" du temps de jeu. Je marque mais c'est un tout. Je  crée aussi des brèches et fatigue les défenseurs. J'essaie de donner tout pour  l'équipe".

"Les plus beaux moments"

Le joueur sait désormais posséder un fort crédit. Aussi appréhende-t-il la  suite avec sérénité. "Les attaquants fonctionnent à la confiance",  analyse-t-il. "Il y a des cycles. Je suis sur une bonne dynamique. Je tente ce  qui me passe par la tête et suis en réussite". Il a même appris à canaliser sa fougue. "Après le Parc (il n'était pas  entré en jeu face au Paris SG, NDLR), j'avais une grosse frustration",  poursuit-il. "Je l'ai transformée positivement pour m'en servir comme moteur  supplémentaire contre Bastia". Résultat, il a ouvert la marque. Mais cela ne le  satisfait plus. "Je dois être plus tueur et m'inspirer de Falcao pour essayer  de suivre sa cadence", reprend-il. "Mercredi, j'étais fâché contre moi-même  après avoir raté un but à la fin".

Car Rivière entend marquer encore. Pendant ses vacances en Martinique en  juin, il a affiché, dans le salon de sa mère, son objectif chiffré de la  saison. "Je le garde pour moi, prévient-il, Mais c'est plus de 10 buts". Si les affinités entre lui et Falcao ne sautent pas aux yeux, le Colombien  juge "très bon" son travail. Malgré la barrière de la langue, Rivière s'adapte.  "On essaie de se regarder, explique-t-il. Si l'un décroche, l'autre va chercher  la profondeur. Jouer avec de grands joueurs permet à certains de progresser.  C'est mon cas". Voilà pourquoi Rivière admet vivre actuellement "les plus beaux moments de  (sa) carrière". "Je savoure", conclut-il. "Ne pas être indiscutable ne gâche  rien. J'accepte la situation. Si je suis sur le banc à Reims , ce sera le choix  du coach, que voulez-vous? Si j'entre, à moi de montrer que je peux être  titulaire".

Les équipes probables : 

(14h00)
Rennes: Costil - Danzé, Hountondji, Armand, Mbengue - Makoun, Pajot, Hunou  - Allée, Kadir, Oliveira
Nantes: Ré Riou - I. Cissokho, Vizcarrondo, Djilobodji, Alhadhur - B.  Touré, Deaux - Bedoya, Veretout, Bessat - Djordjevic.
Arbitre: Tony Chapron
   
(17h00)
Ajaccio: Ochoa - André, Zubar, Dielna, Crescenzi - Mostefa, Pedretti, Lasne  - Belghazouani, Cavalli - Arrache
Montpellier: Jourdren - Jebbour, Congré, Hilton, El Kaoutari - Stambouli,  Sanson (ou Marveaux), Cabella - Camara, Montaño, Mounier
Arbitre: Sébastien Desiage
   
(21h00)
Reims : Agassa - Mandi, Tacalfred, Weber, Turan - Krychowiak - Fortes,  Devaux, Oniangué - De Préville, Atar
Monaco: Subasic - Fabinho, Ricardo Carvalho, Abidal, Kurzawa - Ferreira  Carrasco (ou Ocampos), Moutinho, Kondogbia, James Rodriguez - Rivière (ou  Obaddi), Falcao
Arbitre: Benoît Bastien

AFP