Lyon Lille Gourcuff Landreau 102010
Yohann Gourcuff fusille Mickaël Landreau | AFP - PHILIPPE MERLE

On a retrouvé Lyon !

Publié le , modifié le

La réussite qui fuyait Lyon depuis le début de saison est peut-être derrière les hommes de Claude Puel. Sous la pression de son président et de ses supporters, le technicien rhodanien a vu une équipe joueuse et solidaire se défaire des Lillois 3-1 en clôture de la 9e journée. Lisandro a ouvert la voie dès la 3e minute avant de réussir le doublé sur penalty (56e). Le Losc a eu sa chance mais concède à Gerland sa première défaite de la saison.

Le match sentait la poudre. Le coup de fusil est parti après deux minutes. Lisandro gagnait son duel avec Emerson et fusillait Landreau des 20 mètres (1-0, 3e). Rien de mieux qu'une bonne mèche pour allumer un match de feu. A partir de ce but, Lyonnais et Lillois allaient largement profiter des espaces pour faire trembler les filets et briller les gardiens. Côté OL, il y a eu plusieurs situations dangereuses avec un tir de Jérémy Toulalan heurtant le poteau (13) ou encore une tentative de Källström difficilement repoussée par Landreau (17). En fin de première période, une reprise de la tête de Lisandro sur un centre de la droite d'Anthony Réveillère était détournée par le gardien lillois (45) avant que ce dernier  n'arrête une frappe de Pied (45+1). Le doublé est venu de Yohann Gourcuff, déjà buteur deux fois avec l'équipe de France contre la Roumanie et le Luxembourg. Juste avant la mi-temps (41), il reprenait victorieusement un ballon mal renvoyé par Adil Rami sur un centre adressé de la droite par Jérémy Pied. Lisandro a porté le score à 3-1 en transformant un penalty accordé pour une faute de Florent Balmont sur Kim Källström (56). Entretemps, le LOSC avait réduit la marque par Moussa Sow d'un retourné acrobatique sur un centre de la droite malencontreusement dévié de la tête par  Pied (2-1, 52).

Les Lillois ont d'ailleurs réussi à être dangereux d'autant que l'OL perdait  la maîtrise du match en milieu de première période, dans l'entrejeu et en phase de relance, gêné par le pressing nordiste. Après qu'Ali Cissokho, de la tête, a manqué de tromper Hugo Lloris avec un  ballon tombant sur la barre à la réception d'un corner joué de la gauche par Yohan Cabaye (12), Lloris s'interposait sur une action de Gervinho (19) avant que Rami n'envoie une reprise de la tête sur la barre après un corner de la  droite de Cabaye (39). En seconde période, bien maîtrisée par le LOSC, Lloris détournait un bon tir de Sow (49) avant que celui ne réduise la marque en position de hors jeu. La fin de partie était toute à l'avantage des Lillois, à onze contre dix,  mais les Nordistes ne parvenaient pas à combler leur handicap malgré une occasion sur un centre de Ludovic Obraniak détourné par Réveillère et  difficilement capté par Lloris (74). Ce dernier brillait encore en s'interposant sur un tir d'Obraniak (78), puis devant Gervinho (84) et sur une tentative lointaine de Cabaye (89) au plus fort de la domination du LOSC.

REACTIONS

Claude Puel (entraîneur de Lyon): "C'est une belle victoire car c'était face à une belle équipe. Il y a tout eu. C'était un match ouvert comme chaque fois contre Lille. Il y a eu des buts et des occasions. Nous avons eu le bonheur d'ouvrir la marque très tôt. Nous avons baissé de rythme après avoir fourni beaucoup d'efforts. Nous avons marqué le deuxième but dans les temps forts de Lille. Nous sommes mal repartis en seconde période. Nous étions trop sur la réserve. Nous nous sommes repris après avoir concédé le but. Nous sommes allés chercher le troisième but. Il y a eu de la qualité et du caractère de la part de notre équipe. La saison de l'OL a commencé avec le match contre Saint-Etienne au niveau du contenu. Il était très important de bien repartir après la trêve. Nous construisons notre remontée. Il faut se projeter tout de suite vers le match de mercredi contre Benfica au niveau de la récupération mais lorsque l'on gagne, on récupère toujours plus vite".

Rudi Garcia (entraîneur de Lille): "C'était Noël avant l'heure entre les cadeaux du LOSC et ceux de (l'arbitre) M. Fautrel. Quand on offre des cadeaux comme cela, c'est compliqué d'avoir un résultat positif. En première période, nous commettons deux erreurs individuelles qui coûtent deux buts. Ne nous trompons pas, nous sommes les premiers fautifs malgré une bonne seconde période. Au niveau du penalty concédé, vous reverrez les images. Mon opinion est faite sur ce penalty qui change tout. Nous aurions pu prendre un point mais il y a eu des faits de jeu pour ne pas dire autre chose. Il n'y a rien de clair non plus sur les mains. Nous avons failli et contre les erreurs individuelles on ne peut pas grand chose. Il faut rebondir dès jeudi en Ligue Europa et dimanche face à Marseille. Nous sommes tombés sur un grand gardien (Lloris) qui a permis à son équipe de prendre les trois points".