Report de Lens-PSG : le maire Sylvain Robert est excédé et pointe un "manque de respect" des institutions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Natacha Basdevant
Sylvain Robert

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La décision est tombée ce mardi 25 août, le match Lens-PSG a été reporté, quatre jours avant son déroulement initial. Furieux, Sylvain Robert, le maire de Lens, a réagi dans un entretien exclusif accordé à France Tv sport.

Quelle a été votre première réaction après l'annonce du report ?
Sylvain Robert :
"Vous l'avez vu dans le communiqué. Là, on a l'impression qu'on s'adapte au calendrier dicté par le PSG. Encore une fois au mépris des supporters et de l'organisation qui est en train d'être mise en place. Paris joue un match et six jours après, l'équipe a encore besoin de temps de récupération pour jouer en championnat alors que tout était prévu depuis longtemps, la première journée a été reportée bien avant les résultats de la Champions League"

Pensez-vous que le PSG a plus d’influence que les autres clubs en Ligue 1 ?
SR
: "Je ne sais pas s’il a plus d’influence, mais je ne suis pas sûr en tout cas que si nous demandions le report de notre match contre Lorient parce qu’on aura joué 3 jours avant contre le PSG, la Ligue accepterait spontanément de décaler notre match. Est ce qu'il y a eu une lutte d'influence ? Est-ce que c’est aussi parce que Paris est présent depuis plus longtemps dans ces instances là ou est-ce que c'est notre statut de promu qui nous donne si peu de force ? Je ne sais pas".

Selon vous, les Parisiens pourraient récupérer en 6 jours ?
SR : "S’ils ne récupèrent pas en 6 jours je ne vois pas comment on peut nous proposer de jouer un match tous les 3 jours".

Considérez-vous que le PSG a été mis dans des meilleures conditions ?
SR
: "Des meilleures conditions je ne sais pas parce qu’ils vont aussi enchaîner les matches mais je pense qu’ils ont un effectif qui leur permet de faire tourner leur équipe plus facilement que n’importe quel autre club, y compris le Racing club de Lens. Ça nous pose tout de même beaucoup de contraintes liées à l’organisation d'après-match. Vous imaginez, c’est un match important pour le Racing, première rencontre à Bollaert pour le retour en Ligue 1 et on le décale en plein milieu de semaine comme ça quasiment sur un coup de tête".

à voir aussi Ligue 1 : Le match Lens - PSG reporté au 10 septembre Ligue 1 : Le match Lens - PSG reporté au 10 septembre

Pour vous, il s’agit d’un manque de respect pour les supporters, les organisateurs, le staff ?
SR
: "Oui, complètement, c'est un manque de respect. Ce sont des organisations de travail qui sont à revoir. Vous imaginez que quand les calendriers ont été publiés on a regardé les matchs potentiellement à risque, pour mobiliser des agents. Ce sont des moyens qu’on ne pourra pas nécessairement mobiliser en pleine semaine nos équipes ont des activités en dehors des matchs. Certains commencent à 5h du matin, finissent à 14h... Vous imaginez qu'il faudrait leur dire de revenir le soir parce que Paris a décidé de jouer en semaine plutôt que samedi ce qui aurait permis un temps de récupération pour les agents. C’est adaptable mais c’est complètement démesuré parce qu'un club ne veut pas récupérer en 6 jours". 

Vous vous attendiez à cette décision ?
SR
: "Il y avait des rumeurs depuis hier soir donc on a quand même espéré que la Ligue ne prenne pas cette décision qui va quand même que dans un sens mais on voit bien qu’entre les rumeurs de la veille et la réalité aujourd’hui il n’y a pas eu grand chose".

Vous avez supporté Paris en finale ?
SR
: "Depuis la banderole c’est difficile pour des Lensois de supporter Paris" (Une banderole insultante avait été déployée en mars 2008 lors de la finale de la Coupe de la Ligue entre le PSG et Lens ndlr.).