Toivonen, Rennes
Les Rennais félicitent leur buteur Ola Toivonen | DAMIEN MEYER / AFP

Rennes surclasse Bastia (3-0)

Publié le , modifié le

Vainqueur à Marseille samedi dernier puis de Lille en Coupe de France jeudi, le Stade Rennais a terminé cette belle semaine sur un feu d'artifice au stade de la Route de Lorient (3-0). Le trio d'attaque Alessandrini, Toivonen, Kadir a fait souffrir des Corses toujours aussi inconsistants à l'extérieur. Avec 37 points, les Bretons remontent au 12e rang à l'issue de cette 31e journée de Ligue 1.

70e minute, le stade de le Route de Lorient vibre au rythme d'une ola. Peu gâté cette saison (2 victoires lors des 12 derniers match à domicile), le public rennais goûte le succès sans fioritures de ses protégés sur des Bastiais absents des débats. Mal en point à l'heure de se déplacer à Marseille le week-end dernier, les Bretons se sont remis à l'endroit en l'espace d'une semaine. Qualifiés pour les demi-finales de Coupe de France, les Rouge et Noir ont conquis deux victoires consécutives en Ligue 1, ce qui ne leur était jamais arrivé cette saison... En ce dimanche ensoleillé, ils ont conjugué le résultat à la manière, réalisant l'une de leurs prestations les plus abouties de l'exercice en cours. Dès la 12e minute, Toivonen et Alessandrini commencent leur entreprise de destruction du SC Bastia. Les deux hommes combinent mais le second est trop court pour battre Landreau. Trois minutes plus tard, il corrige cette erreur. Son pétard de 25 mètres trompe le portier corse, peu inspiré sur le coup (1-0, 15e).

Toivonen, le coup de fusil

A la demi-heure de jeu, Foued Kadir se joint à la fête du secteur offensif rennais. L'international algérien exploite une mauvaise relance de Squillaci et sert Toivonen de la tête. A 25 mètres, le Suédois ne se pose aucune question et dépose une demi-volée du gauche dans les filets adverses (2-0). Son 6e but en 9 matches de championnat est un chef d'oeuvre. Le trio d'attaque breton est intenable. Alessandrini déboule sur le côté gauche mais négocie mal un 3 contre 2 (33e). Juste avant la pause, Landreau réalise une parade réflexe sur un tête de Kadir (39e). A l'image des pertes de balles de Squillaci (34e) et Modesto (20e) dans leur moitié de terrain, Bastia est hors du coup. Les hommes de Frédéric Hantz confirment leurs difficultés loin de leurs bases (1 victoire en 14 déplacements).

Rennes vers son premier trophée depuis 1971?

Landreau réalise encore un exploit sur une frappe à ras de terre de Kadir (53e). Mais il ne peut rien sur une remise extérieur du pied droit de Toivonen en direction de Makoun (3-0, 59e). Dans le dernier quart d'heure, les Corses montrent le bout de leur nez. Bruno (75e) et Modesto (84e) manquent de tromper Costil. Trois victoires, aucun but encaissé pour six buts marqués, tout va bien pour les troupes de Philippe Montanier. Des performances à rééditer pour espérer décrocher enfin un trophée. Pour ce faire, il faudra rester dans cette bonne dynamique jusqu'au 15 avril et la demi-finale de Coupe de France contre Angers. 

Jerome Carrere