Gourcuff Rennes
La joie de Yoann Gourcuff a l'issue de la rencontre. | DAMIEN MEYER / AFP

Rennes s'impose contre Marseille au Roazhon Park

Publié le , modifié le

En match de clôture de la 6e journée de Ligue 1, Rennes s'est imposé sur sa pelouse contre Marseille 3-2. Au Roazhon Park, les Rennais ont d'abord ouvert le score avant que Gomis ne signe un doublé. Mais l'expulsion de Machach a changé la donné et les Rennais se sont finalement imposés grâce à deux buts en fin de rencontre. Marseille, 15e au classement, n'a toujours pas remporté de match au mois de septembre.

Avec l'OM, les matchs se suivent et ne se ressemblent pas. Et c’est tant mieux. Si les Marseillais n'ont toujours pas renoué avec la victoire - leur dernier succès remonte à la fin août contre Lorient (2-0) -, ils ont au moins le mérite de ne pas nous avoir infligé un deuxième spectacle du même acabit que la piètre prestation face à Lyon dimanche soir au Vélodrome (0-0).

Entame laborieuse

Le début de rencontre pourtant ne laisse rien présager de très bon et le spectre de Lyon fait alors son apparition au-dessus du Roazhon Park. Seul petit soubresaut : la sortie sur blessure d’Hiroki Sakai à la 8e minute, remplacé par Zambo Anguissa. Comme des bons diesels, Rennais et Marseillais enclenchent la seconde en fin de première mi-temps. Les Bretons frappent les premiers et Giovanni Sio profite d’une remise de la tête mal dosé de Tomas Hubocan vers Yohann Pelé pour tromper le portier marseillais d’un joli lob (1-0, 41e).

Mais l’avantage est de courte durée puisque dans la foulée, Benjamin André fauche Florian Thauvin et voit l’arbitre Ruddy Buquet désigner le point de penalty. Bafetimbi Gomis se charge de le frapper et le transforme d’un parfait contre-pied sur Benoit Costil (1-1, 44e).

Au retour des vestiaires, le match reprend sur un rythme soutenu. Sur un centre de Paul-Georges Ntep, Sio est tout prêt de doubler la mise mais sa reprise heurte le poteau droit de Pelé. Sur l’action qui suit, c’est finalement la Panthère rugit de nouveau. Bien servi par Clinton Njie sur le côté droit, Gomis, oublié dans la surface, ajuste Costil du plat du pied (1-2, 50e).

Marseille se saborde

A ce moment-là, Marseille réalise le coup parfait en terre bretonne. Le scenario est beau. Trop beau. Alors, Zinédine Machach décide de noircir un peu le tableau. Le milieu de terrain écope d’un carton jaune logique après une faute sur Ntep et laisse les siens à dix. Le début de la fin pour l’OM.

En supériorité numérique, les joueurs de Christian Gourcuff se procurent plusieurs occasions mais se heurtent à Pelé. C’est Hubocan, une nouvelle fois, qui leur vient en aide. Dans sa surface, le défenseur central olympien tacle en retard Ludovic Baal et offre un penalty à Rennes transformé par Kamil Grosicki (2-2, 85e). Dans le final, le jeune Adrien Hunou porte l’estocade finale. Le milieu rennais reprend de la tête un centre de Grosicki et donne définitivement l’avantage à son équipe (3-2, 88e).

Du gâchis. C'est avec ce sentiment que Marseille repart de Bretagne. Opportunistes, les joueurs de Franck Passi avaient les cartes en main pour réaliser un bon coup au Roazhon Park. Mais l'expulsion de Zinédine Machach ne leur a pas permis de tenir ce résultat. Avec cinq points pris en six rencontres, Marseille pointe à une peu glorieuse 15e place. Et le prochain match dimanche face à Nantes, 16e, peut déjà valoir très cher.

Marine Couturier @Marine_Ctrier