Mankoun Rennes
Jean II Makoun a ouvert la marque pour les Rennais | AFP - FRANK PERRY

Rennes respire en dominant Montpellier

Publié le , modifié le

Rennes a un peu plus enfoncé Montpellier lors de la 9e journée de Ligue 1 en s'imposant (2-1) grâce à des buts de Makoun et Erding. Dans les autres rencontres de la soirée, il faut noter la victoire de Toulouse face à Evian-Thonon (3-0), qui fait monter provisoirement le club de la ville rose sur le podium. Le gros carton est venu du côté de Valenciennes tombeur de Lorient (6-1) !

Rennes assomme Montpellier

Rennes-Montpellier ou le match du rachat. Avec respectivement huit et dix points au compteur avant cette rencontre, l'envie était surtout de faire bonne figure pour deux formations voulant faire oublier leur très mauvaise entame de championnat. A ce petit jeu là, ce sont les Bretons qui ont le mieux géré l'événement en s'imposant (2-1). Une victoire comme une bouffée d'oxygène qui leur permet de remonter à la neuvième place.

C'est sous la pluie du stade de la route de Lorient que ce match des mauvais élèves a commencé. Devant son public, Jean II Makoun a rapidement trouvé le chemin des filets grâce à une tête piquée trompant Pionnier. Depuis le début de la saison, les statistiques sont implacables pour les joueurs de René Girard. Lorsque le champion de France encaisse le premier but de la rencontre, le champion de France perd. Une tendance qui s'est confirmée. En seconde période, Erding (53e) doublait la mise sur une superbe ouverture de l'extérieur du pied d'Alessandrini au milieu du terrain. Mais alors que les champions de France étaient au plus mal, ils se sont vu offrir un pénalty, tranquillement transformé par Belhanda (66e min). Une réduction du score qui ne changeait rien au résultat final. Louis Nicolin pourra encore pester…

Fin de série traumatisante pour Lorient face à Valenciennes

Trois buts dans le premier quart d'heure ! C'est sur les chapeaux de roue que la rencontre a débuté. Lorient, qui avait ouvert le score par Corgnet (7e) s'est vite fait reprendre par des Valenciennois opportunistes. Sanchez (11e), Le Tallec (14e) venaient donner l'avantage aux leurs. On sentait dès lors que cette rencontre deviendrait complètement folle. Lorient, qui était invaincu depuis me début du championnat, a pris l'eau dans le stade du Hainaut sur le score incroyable de (6-1) ! Une rencontre qui a tourné à la déroute à la 18e min après l'expulsion de Lan pour une méchante semelle.

Valenciennes s'est ensuite vu refuser deux buts (19e et 41e). Si pour le premier, la position de hors-jeu d'Angoua est visible, le second refus est nettement plus litigieux. Justice était finalement faite à la 52e minute grâce à un pénalty de Danic. En fin de match un doublé d'Aboubakar puis un but de Le Tallec parachevaient le succès de leur équipe (81e, 87e, 90e). De quoi faire de Valenciennes la meilleure attaque de L1, rien que ça ! Pour les joueurs de Christian Gourcuff, invaincus depuis le début de la saison, le retour sur Terre est terriblement douloureux. Il n'y a plus que l'OM et le PSG qui n'ont pas encore subi de défaite cette année.

Toulouse s'installe sur le podium

Toulouse est monté sur le podium de la L1 au soir de la 9e journée grâce à son succès (4-0) ! Le plus large succès du club de la ville rose à l'extérieur depuis 1983 ! C'est dire si son adversaire du soir, Evian-Thonon a vécu l'enfer. Frank Tabanou n'avait jamais encore marqué en Ligue 1. Pour son baptême dans cet exercice, on peut dire qu'il a fait les choses en grands ! Face à Evian-Thonon, le Toulousain s'est fendu d'un raid remarquable dans la défense avant de terminer le travail d'une superbe frappe du gauche (24e min). Libéré par l'ouverture du score, les hommes d'Alain Casanova allaient doubler la marque avant la pause grâce à un but de Rivière. Est-ce sa nouvelle coupe de cheveux qui lui a donné des ailes ? Le fait est que l'avant-centre de la ville rose s'est offert un doublé. En fin de rencontre, Braaten alourdissait la marque. Toulouse confirme une fois de plus son bon début de saison. Il faudra compter avec les hommes en violet.

Nancy et Sochaux se neutralisent

A Marcel Picot, Nancy a failli jouer un vilain tour à Sochaux. Bien mal embarqués en début de rencontre, les Lorrains ont ouvert le score contre le cours du match grâce à un but de la tête de son défenseur, Puygrenier (14e min). Un but comme une libération puisqu'il mettait un terme à 609 minutes sans but en L1 pour son club. Mais à force de reculer, Nancy a été sanctionné. A la 55e min, Sébastien Roudet plaçait une frappe exceptionnelle dans la lucarne de N'Dy Assembé, impuissant. Au début de l'action, le portier avait déjà vu le coup franc de Boudebouz heurter la transversale avant de retomber dans les pieds sochaliens. Une juste récompense pour les Lionceaux qui avaient monopolisé le cuir depuis le retour des vestiaires.

Nice rate le coup de grâce contre St-Etienne

St-Etienne trahi par Bauthéac ! L'ancien stéphanois, évoluant aujourd'hui sous les couleurs niçoises, s'est retourné contre son ancienne équipe en ouvrant la marque à la 29e min en récupérant un centre de Pied. Quand les Verts sont en danger, ils s'en remettent à Brandao ! Monsieur Coupe de la Ligue peut aussi briller en championnat. A la 75e, c'est lui qui remettait les siens à égalité du plat du pied dans la surface (1-1). En fin de match (85e), Cvitanich ratait une occasion en or sur pénalty. Ce n'est que justice puisque la faute sur Bayal n'était pas évidente.