Rennes danzé mangane
Rennes confirme son potentiel | AFP - DAMIEN MEYER

Rennes postule pour la tête

Publié le , modifié le

En jouant 24h avant le leader lillois, Rennes tient la possibilité de prendre provisoirement la tête de la Ligue 1 en accueillant Lens. Dans les autres matchs, le déplacement d'Auxerre à Bordeaux sent la poudre entre deux clubs en perdition. Paris doit confirmer face à Toulouse après sa qualification pour les 8e de finale de la Ligue Europa.

A deux points des Dogues de Lille, Rennes tient pour la première fois de la saison la possibilité de grimper (provisoirement) sur la plus haute marche du podium. Face aux Lensois de Laszlo Boloni, les Bretons savent qu'ils ne doivent pas louper le coche. 

Rennes prêt mener la Ligue 1

Si son effectif n'a pas forcement l'homogénéité des plus grosses écuries de L1, Rennes a l'avantage de ne courir qu'un seul lièvre à la fois. Contrairement à ses adversaires, encore engagé sur plusieurs fronts (Ligue des Champions/Europa, Coupe de France) les Rennais peuvent se focaliser sur leur match de championnat. Un plus non négligeable, leur permettant d'aligner aussi souvent que nécessaire leur équipe type. Meilleure défense du championnat (18 buts encaissés), Rennes reste également sur six victoires consécutives à domicile. La formation compte aussi trois victoires de rang. Des statistiques de prétendant au titre. Cependant, Frédric Antonnetti devra certainement composer sans Kembo, victime d'une déchirure musculaire contre Reims en Coupe de France, le 1er février, est à nouveau très incertain.

Côté lensois, ce déplacement parait plus que périlleux. Hermach demeure incertain. Absent depuis le déplacement à Lille, le 29 janvier, où il avait été victime d'une entorse à la cheville, le capitaine manque de rythme. Laszlo Bölöni attendra un dernier test, vendredi, avant de l'inclure dans le groupe. Le technicien a estimé que Pollet, remis d'une fracture du péroné et aligné depuis deux semaines en réserve, était encore trop juste. Enfin, il a confirmé que Runje et Akalé avaient été sanctionnés par le club, sans dévoiler la nature des sanctions, pour une altercation le jour de Lens-Sochaux.

Paris - Toulouse

Décevants, mais qualifiés, face au Bate Borisov (0-0) les Parisiens doivent enchaîner avec le championnat. Cinquièmes mais à une équidistance de quatre points entre le leader et le 6e avant cette journée, les hommes d'Antoine Kombouaré reçoivent Toulouse. " Contre Toulouse, surtout à domicile, il faut continuer à avancer car les autres ne nous attendront pas", a annoncé l'attaquant Luyindula après avoir reconnu que les Parisiens avaient été face à un "vrai dilemme" face aux Biélorusses, ne sachant pas trop comment gérer ce retour qu'ils ont débuté en étant déjà qualifiés après le 2-2 de l'aller.

La venue d'un Toulouse affaibli par les absences de Cetto et de ses trois premiers gardiens est donc l'occasion de rester placé et de donner un peu plus de clinquant à une série de quatre matches sans défaite... dont trois nuls, toutes compétitions confondues. "Notre match européen n'a peut-être pas été fameux mais on a respecté les consignes: on ne voulait pas se découvrir. Il y avait aussi des réglages à faire et beaucoup de joueurs manquaient de rythme", s'est même excusé Sylvain Armand jeudi soir, propageant la thèse des deux compétitions différentes.