Habib Habibou Rennes Lille
Habib Habibou marque le second but rennais face à Lille | DAMIEN MEYER / AFP

Rennes n'est plus à la traîne

Publié le , modifié le

Rennes a réalisé une prestation plus que convaincante pour se défaire de Lille lors de la 11e journée de Ligue 1 (2-0). Grâce à ce succès, les Bretons s'éloignent de la zone rouge alors que le Losc continue de marquer sérieusement le pas.

Avec une victoire lors de ses six derniers matchs au coup d'envoi, le Stade Rennais naviguait en plein doute et en eaux dangereuses (seulement deux points d'avance sur la zone de relégation) mais les Rouge et Noir sont une équipe de séries et ce succès probant face à des Lillois vite dépassés par leur enthousiasme pourrait en entraîner d'autres...

En dépit de résultats vraiment pas de nature à les mettre en confiance, les Bretons prenaient le match par le bon bout et réalisaient quelques enchaînements prometteurs. L'un d'eux, dès la 5e minute, aurait pu aboutir mais N'tep, seul face au but, manquait totalement de timing et son coup de tête passait finalement au dessus du but d'Enyeama. Dominateurs dans l'entrejeu, où l'absence de Rio Mavuba, laissé au repos, se faisait sentir côté lillois, les Rennais se procuraient une nouvelle occasion suite à un enchaînement "brésilien" entre Danzé, Doucouré et Grosicki mais la reprise du Polonais était trop molle pour inquiéter Enyeama (34e). Toujours dans le registre "futball arte", Habibou s'offrait un coup du sombrero sur deux défenseurs nordistes avant, lui aussi, d'écraser sa frappe (38e). Créatif et collectif, le Stade Rennais pêchait seulement dans la finition. Le plus important finalement... 

N'tep le détonateur

La pause permettait aux hommes de Montanier de régler enfin la mire puisque dès la reprise, l'insaisissable N'tep déboulait à droite et trouvait le front de Habibou qui devançait la sortie d'Enyeama (1-0, 47e). Le blocage psychologique venait enfin de sauter. Et les effets étaient dévastateurs pour le LOSC qui sombrait quelques minutes plus tard, encore sous l'inspiration de N'tep. Ce dernier fixait toute la défense lilloise et servait Doucouré dont le tir tout en finesse se fichait dans le petit filet (2-0, 53e). Pour les hommes de Girard, qui venaient d'encaisser 7 buts en trois matchs de L1, la coupe était pleine. Heureusement pour eux, après cette démonstration collective, le Stade Rennais se relâchait un peu, à l'image d'un N'tep qui versait un peut trop dans la facilité. Mais sa performance, ainsi que celle de ses coéquipiers, valaient bien quelques fantaisies. 

Julien Lamotte