Rennes - Montpellier : le missile de Maouassa, Delort aux abonnés absents... les 3 infos à retenir

Publié le , modifié le

Auteur·e : William Vuillez
Faitout Maouassa, latéral du Stade Rennais
Faitout Maouassa, latéral du Stade Rennais | Damien Meyer / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La démonstration du Stade Rennais contre Montpellier ce dimanche (5-0) a prouvé que Rennes a clairement sa place sur le podium et qui sait, en compétition européenne la saison prochaine. La superbe ouverture du score de Maouassa ou la prestation fantôme de Delort, les 3 infos à retenir de Rennes - Montpellier.

à voir aussi Ligue 1 : Rennes atomise Montpellier (5-0) Ligue 1 : Rennes atomise Montpellier (5-0)

► Rennes a tout bon pour l’Europe

Rennes est sur le podium et c’est désormais tout sauf un hasard. En s’imposant très largement face à Montpellier (5-0), concurrent direct au classement, les Bretons ont confirmé leur statut de client potentiel pour l’Europe. Un départ canon, une gestion parfaite et un finish en beauté, les hommes de Julien Stéphan ont eu tout bon. Troisième avec quatre points d’avance sur Lille, Rennes n’a plus qu’à espérer voir les Dogues et les Lyonnais se neutraliser ce dimanche pour conserver ce petit avantage. Mieux, avec le nul de Marseille à Amiens, les Rennais peuvent encore rêver de la deuxième place.

► Maouassa : quel missile !

Les Rennais n’ont pas tardé à débloquer la situation ce dimanche. L’éclair de génie est venu de Faitout Maouassa, qui a donné le ton dès la 9e minute. Servi sur son côté par une belle transversale, le latéral gauche a repiqué dans l’axe pour déclencher une frappe somptueuse des 25 mètres. Un but incroyable, imparable pour un Geronimo Rulli certainement pas exempt de tout reproche sur son placement, et un clin d’œil à la mi-temps, pour Sabrina Loukombo, la sœur du Rennais, joueuse à l’ASNL (D2). "Elle ne marquait pas des buts comme ça. Elle doit prendre exemple sur moi", a plaisanté Faitout Maouassa.

► Delort n’y est pas 

Alors oui, Andy Delort est passé à quelques centimètres de marquer un des plus beaux buts de la saison, lorsque son ciseau acrobatique est venu s’écraser sur le poteau de Mendy à la 36e. Pour le reste, le Franco-Algérien n’a pas proposé grand-chose, si ce n’est une frappe complètement manquée à la 38e, symbole sans doute de sa frustration. Il n’est clairement pas l’unique responsable de la débâcle montpelliéraine, mais sans doute le symbole d’une équipe qui n’y arrive pas à l’extérieur : une seule victoire sur les 14 déplacements du MHSC en championnat cette saison (5 nuls, 8 défaites). À l’arrivée, le constat est difficile pour Delort, qui n’a marqué qu’un seul but lors de ses six derniers matches de Ligue 1.