Foued Kadir (Rennes)
Foued Kadir (Rennes) | DAMIEN MEYER / AFP

Rennes monte en gamme

Publié le , modifié le

L'après Antonetti est digéré à Rennes. Après six journées, les Bretons sont aux portes du podium (5e). Samedi, le Stade Rennais a logiquement dominé Ajaccio grâce à un doublé de Kadir. Lille s'est relancé en s'imposant à Sochaux 2-0 sur un doublé de Roux. En revanche, les Doubistes sont toujours bloqué à la dernière place. A Annecy, match complètement fou entre Evian et Montpellier (2-2). Enfin, score de parité entre Reims et Guingamp (1-1.

L'arrivée de Philippe Montanier a apporté un nouveau souffle au Stade Rennais. Nouvelle philosophie de jeu et plaisir retrouvé. En attendant le grand retour de Romain Alessandrini, les Bretons prennent position dans le haut du classement. Ils rejoignent l'OM, tenu en échec à Bastia (0-0). Certes, il faut relativiser la valeur du résultat car Ajaccio est en plein doute mais la victoire ne souffre d'aucune contestation. Et Rennes s'est trouvé un nouveau héros avec Foued Kadir, auteur d'un doublé en trois minutes (13e, 16e). "On a fait un match complet avec la même solidité défensive que les derniers matchs, même si on a concédé quelques occasions, a confié Philippe Montanier. On  a fait preuve d'une maîtrise collective et d'une efficacité offensive qui nous  a permis de nous mettre à l'abri".

Lille se relance, Sochaux coule

Surpris par Nice la semaine dernier, Lille s'est bien repris en allant chercher la victoire à Sochaux 2-0. Les Nordistes n'ont pas eu besoin de trop forcer pour enfoncer la lanterne rouge. Deux minutes et un doublé de Nolan Roux a suffi (35e, 37e). C'est un retour en grâce pour l'ancien brestois qui avait en effet été suspendu trois matches par la Fédération après avoir  été accusé d'avoir craché en direction d'un arbitre le 20 juillet contre les  Belges de Mons puis il s'était blessé à une cuisse. Pour Sochaux, dernier avec seulement deux points en six matches, la semaine s'annonce capitale avec un déplacement à Guingamp et la réception de Valenciennes, deux adversaires directs dans la lutte pour le maintien. "Je suis forcément préoccupé à l'issue  d'un tel match, a expliqué le coach Eric Hély. Nous avons affiché beaucoup trop de manques, notamment dans les  deux surfaces, pour pouvoir exister à ce niveau. Par exemple, on parvient à se  créer des situations favorables mais cela ne débouche jamais sur une véritable  occasion de but. On est trop gentil".

Evian s'arrache

Match complètement fou à Annecy. Montpellier avait le match en main en menant 2-0 sur des buts de Montano et Cabella. La tête sous l'eau, Evian ne s'est pas découragé. Et dans une fin de match échevelée, l'ETG a refait son retard. D'un superbe coup franc, Wass a relancé son équipe (74e) et c'est Sougou a qui libéré les Savoyards trois minutes plus tard (77e). Les Héraultais perdaient les pédales. Tiéné se faisait exclure mais en conservant le point du nul. Dans le dernier match de la soirée, Reims a arraché le nul face à Guingamp. L'En Avant avait ouvert le score sur un but contre son camp de Weber (5e). Les Rémois ont réagi grâce à De Preville, auteur du plus beau but de la soirée, un ciseau splendide.

VIDEO : Le résumé de Bastia - Marseille

Voir la video