Abdoulaye Doucoure - Rennes
Abdoulaye Doucoure et son équipe célèbrent l'ouverture du score face à Brest | AFP - FRED TANNEAU

Rennes met fin à sa série noire

Publié le , modifié le

Le Stade rennais, qui n'avait plus gagné depuis le 10 février, a arrêté l'hémoragie samedi soir en venant à bout de Brest (2-0) grâce à des buts de Doucouré et Montaño. Rien ne va plus en revanche pour les Brestois qui ont enchaîné une septième défaite de rang. Dans les autres matchs, Ajaccio a créé la surprise en reversant Montpellier (2-1). Bordeaux-Reims, Bastia-Toulouse et Valenciennes-Nancy ont accouché de matchs nuls et vierges.

Fin de série pour Rennes. Les Bretons ont repris le chemin de la victoire ce samedi en disposant de Brest (2-0) lors de la 34e journée de Ligue 1. Les joueurs de Frédéric Antonetti (qui a annoncé son départ du club à la fin de la saison) remontent donc à la 10e place du classement et s'offre un grand bol d'air, eux qui n'avaient plus gagné en championnat depuis le 10 février dernier. "On avait décidé de contrer, a commenté Antonetti. C'était notre plan de bataille, de jouer ainsi plus défensif. Ça nous a réussi, parce que les joueurs y ont mis tout leur coeur." Si Rennes peut respirer, Brest signe en revanche un nouveau revers, le septième de rang. Brest est aujourd'hui avant-dernier de L1, à cinq points du premier non-relégable, Evian-Thonon.

Un bon point pour Reims

Dans les autres matchs de la soirée, on était loin de l'avalanche de buts. Les trois autres rencontres de ce samedi se sont soldées par un match nul et vierge. Valenciennes et Nancy n'ont pas trouvé le chemin des filets. Bonne nouvelle cependant pour VA qui a quasiment assuré son maintien dans l'élite, à la 12e place du classement, avec 41 points.

Du côté de Bordeaux, Reims est allé réaliser la belle opération de la soirée en ramenant un bon point de Chaban-Delmas. Une belle réussite dans l'optique du maintien de l'élite en fin de saison. Du côté des Girondins, particulièrement peu inspirés en attaque, on avait sûrement déjà la tête tournée vers la demi-finale de la Coupe de France, face à Troyes le 7 mai prochain.

Les filets n'ont pas plus tremblé à Furiani, mais Bastia et Toulouse s'en sont contentés. Ce match nul leur a permis de mettre un terme à une série de défaites et de stopper l'hémoragie. De quoi satisfaire Alain Casanova, le technicien du club de la ville rose : "Le nul est équitable car chaque équipe a eu sa mi-temps. En première période, nous avons eu beaucoup d'occasions que nous n'avons pas su concrétiser." Toulouse compte désormais 42 points, à la 11e place du classement. Quant aux Bastiais, ils sont 13e, avec un matelas de six points d'avance sur la zone de relégation.


Le classement de la Ligue 1

Les résultats

 

Vincent Fossiez @VincentFossiez