Rennes mate Lyon

Rennes mate Lyon

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais est la première équipe à avoir dominé (2-0) l'Olympique Lyonnais en 2014, même si celle-ci a joué à dix pendant plus d'une période. L'équipe bretonne en profite pour se donner un peu d'air au classement, alors que l'OL rate l'occasion de revenir à quatre longueurs du podium.

Certains joueurs étaient peut-être crispés en début de rencontre, de nombreux observateurs venant de clubs tels qu'Arsenal, Aston Villa ou encore le Bayer Leverkusen, étant présents pour assister au match. Cela ne concernait vraisemblablement pas Paul-Georges Ntep, recruté par Rennes quelques jours plus tôt et qui était aussitôt titularisé par Philippe Montanier sur la droite de l'attaque des Rouge et Noir.

Mais si le danger est bien venu de la droite, c'est un centre d'Alessandrini –qui venait de permuter- qui a offert à Houtondji son premier but en Ligue 1 (22e, 1-0). Les Gones réagissaient grâce à la vivacité de Gomis, qui effectuait un judicieux centre en retrait pour Gonalons, mais le tir du capitaine lyonnais était dévié par Costil (37e). Cinq minutes plus tard, Gonalons se procurait une nouvelle balle d'égalisation mais Gomis le gênait, et sa frappe n'était pas cadrée.

Alors que l'OL pressait toujours plus, Umtiti allait devoir laisser ses coéquipiers à dix, après un tacle ô combien dangereux sur Alessandrini qui a bien failli y laisser un genou. Malgré les ajustements tactiques côté lyonnais, et l'entrée en jeu de Koné à la place Malbranque, ne suffisait pas pour inverser la tendance. C'était au contraire les Rennais qui enfonçaient le clou grâce à une frappe croisée de Toivonen (66e, 2-0). Lyon enregistrait son premier revers de l'année civile, et le Stade Rennais s'éloignait un peu de la zone rouge.

Romain Bonte