L1 Rennes joie 02011
Les Rennais à la fête | AFP-TANNEAU

Rennes joue les premiers rôles

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais se retrouve provisoire leader du championnat de France, à la faveur d'un succès 2-0 sur Lens qui s'enfonce un peu plus. Mauvaise série pour Saint-Etienne, qui enregistre une troisième défaite face à Nice (0-2). Cette 25e journée a été par ailleurs marquée par quatre cartons rouges, dont deux dans le même match (Sochaux-Montpellier 0-0).

Le match du jour: Rennes – Lens (2-0)
Il était 19h14 lorsque l'ancien lensois Boukari a fait parler la poudre en propulsant le ballon dans la lucarne des cages de Runje. Sa frappe de 25 mètres n'a laissé aucune chance au portier lensois. Conscient qu'il venait d'assommer son ancien club, A ce moment, Rennes prenait provisoirement les commandes du classement grâce à une quatrième victoire consécutive, passant devant Lille (qui joue dimanche contre Lyon). Et le club breton s'est assuré de la victoire grâce à un deuxième but signé cette fois Montano (70e), laissant Gervais Martel perplexe. Son club subissant une 11e défaite cette saison, et restant plus que jamais en position de relégable (19e avec 24 points).

Un bol d'air, une douche froide: Bordeaux - Auxerre (3-0)A chaban-Delmas, le début de rencontre était très tendu, surtout côté girondin. Leurs supporteurs, mécontents des piteux résultats de leur équipe, avaient boudé les 15 premières minutes du match. Du coup, le premier but inscrit par le capitaine Diarra, à la 13e minute, n'a pas pu être apprécié par les fans bordelais... Ils ont toutefois pu se consoler en assistant aux deux autre buts inscrits d'abord par Modeste sur pénalty (53e), puis par Plasil (79e). Ce succès permet surtout à Jean Tigana de respirer un grand coup, alors que son homologue auxerrois, Jean Fernandez, ne trouve toujours pas la solution. L'AJA ne compte qu'un point d'avance sur Monaco, premier relégable.

Jamais deux sans trois: Saint-Etienne – Nice (0-2)
"Une victoire contre Nice nous apporterait le maintien", expliquait avant la rencontre Christophe Galtier. Mais le coach stéphanois a dû se rendre à l'évidence, son équipe s'est une nouvelle fois inclinée. Après les défaites contre Marseille (2-1) et Lyon (1-4), les Verts sont bel et bien retombés de leur nuage et subissent une troisième défaite d'affilée. Pour Nice en revanche, cette victoire devrait donner du baume au cœur d'Eric Roy que l'on disait sur la sellette. Le tacticien des Aiglons peut remercier Coulibaly (55e) et Mounier (85e), les deux buteurs de la soirée.

L'égalité parfaite: Sochaux – Montpellier (0-0)
0-0 au tableau d'affichage, et un carton rouge de part et d'autre. Après seulement 17 minutes, l'arbitre de la rencontre M. Turpin, voyait rouge. Ideye avait bien donné un coup de tête au Montpelliérain Yangambiwa, et l'attaquant sochalien a été logiquement expulsé. Les hommes de Francis Gillot ont tenu 45 minutes à dix avant de voir leurs adversaires déplorer également l'expulsion de l'un des leurs, Spahic (62e), recevant deux avertissements pour le prix d'un pour avoir protesté contre un jaune qui selon lui, n'était pas justifié… Il s'agit seulement du deuxième 0-0 à Bonal, après Sochaux – Lille.

Compteur bloqué: Valenciennes – Lorient (0-0)
Le score était également bloqué à 0-0 à Valenciennes. Mais c'est surtout Kevin Gameiro qui peut nourrir quelques regrets. Le buteur des Merlus n'a cette fois pas trouvé le chemin des filets, et reste donc en deuxième position au classement des buteurs, avec 15 buts, à une réalisation du Lillois Moussa Sow, qui aura l'occasion de creuser l'écart dimanche face à Lyon.

Les cinq mauvaises minutes: Monaco – Caen (2-2)
Malmené en championnat, il fallait un pénalty pour voir l'ASM prendre l'avantage à domicile face à une équipe de Caen guère mieux classée. Une main de Leca (37e) dans la surface a donné Park, la possibilité d'inscrire ce premier but. Et le Sud-Coréen pensait bien donner l'avantage définitif aux siens en réalisant un doublé à l'heure de jeu. S'il a fallu une heure aux Monégasques pour inscrire deux buts, cinq minutes auront été suffisantes pour voir les Caennais remettre les pendules à l'heure, par l'intermédiaire d'El-Arabi (67e) et Mollo (72e, 2-2). Et le club normand a eu le mérite de tenir bon malgré l'expulsion de Sorbon à six minutes de la fin.

Un point c'est tout: Arles-Avignon – Brest (1-1)
Le match entre promus s'est soldé par un nul 1-1. Les deux équipes se partagent le point du match nul, mais le club breton qui espérait sans doute mieux que ce score face à la lanterne rouge du championnat, peut néanmoins se satisfaire d'avoir obtenu son premier point de l'année 2011 à l'extérieur. Ghilas avait ouvert la marque pour les Provençaux (37e), mais Touré a égalisé en début de deuxième période (49e).

Romain Bonte