Duel entre Dimitri Foulquier et Andre Ayew lors de Rennes-Marseille
Duel entre Dimitri Foulquier et Andre Ayew lors de Rennes-Marseille | PHOTOPQR/LA PROVENCE

Rennes et Marseille dos à dos lors de la 22e journée de Ligue 1 (2-2)

Publié le , modifié le

Rennes et Marseille sont restés dos à dos lors de la 22e journée de Ligue 1 (2-2). Les frères Ayew, d'abord André puis Jordan, ont tous les deux marqué. Mais une faute de main de Mandanda en fin de match a offert le but de l'égalisation à Alessandrini.

Une victoire ou une défaite. A Rennes et à Marseille, on ne donne pas souvent dans l'équité. Depuis le début de la saison, les deux formations étaient celles qui avaient concédé le moins de nuls. Deux fois seulement ! Et pourtant cette surprenante statistique a été démentie samedi au Stade de la Route de Lorient puisque les deux formations se sont neutralisées (2-2). Marseille, à deux reprises grâce aux frères Ayew a mené au score, mais une mauvaise parade de Steve Mandanda (87e) a permis à Romain Alessandrini d'égaliser, son neuvième but de la saison. Grâce à lui, Rennes remonte provisoirement à la quatrième place du classement, et se relance dans la course pour l'Europe. Marseille,  cède du terrain sur le leader, Lyon.

La "Ayew-dépendance" de l'OM

La "Ayew-dépendance". Absents de la CAN, les fils d'Abedi Pelé portent les Phocéens à bout de bras. Encore une fois, la dépendance de la formation d'Elie Baup aux deux Ghanéens s'est fait sentir durant toute la rencontre. Dans un match d'abord fermé, l'OM a trouvé l'ouverture à la 38e min grâce à l'ainé des deux frères, André. A la 83e, c'était au tour de Jordan d'ajouter sa pierre à l'édifice. Avec son frère, ils ont marqué 14 des 30 buts de Marseille cette saison.

Deux fois grâce à eux, Marseille a mené au score et aurait pu s'adjuger les trois points. Deux fois Marseille s'est fait surprendre à cause de ses erreurs défensives. La première fois à la 59e à cause d'un mauvais marquage sur Kevin Théophile-Catherine sur corner. La seconde, en toute fin de match, lorsque Mandanda repoussait maladroitement la frappe de Sané sur le poteau. Alessandrini, qui avait bien suivi, n'avait plus qu'à pousser le ballon de la tête au fond des filets.

Faute de main de Mandanda

Sans M'vila exilé en Russie et sans Jonathan Pitroipa parti à la CAN, Rennes a dû faire avec les moyens du bord. Ce n'était pas assez pour mériter les trois points, mais assez courageux pour mériter le nul. Absents en première mi-temps, les Rennais se sont un peu retrouvés au début de la seconde. De quoi largement justifier leur quatrième place provisoire au classement en attendant la rencontre entre Bordeaux et Nice (dimanche à 17h).

L'OM gâche deux points et reste sur la troisième place du podium. Lyon s'éloigne un peu plus. Mais cette équipe là était trop friable défensivement pour obtenir mieux. Paris pourrait aussi les distancer lors du choc de dimanche soir, face à Lille.