René Ruello
René Ruello, président du Stade Rennais | DAMIEN MEYER / AFP

René Ruello : "Je ne vois pas où est la crise au Stade Rennais"

Publié le , modifié le

Dans une longue interview accordée à la télévision régionale TV Rennes, le président du Stade Rennais René Ruello s'est longuement exprimé sur la situation conflictuelle qui secoue actuellement son club. Annoncé démis de ses fonctions puis confirmé à l'unanimité, en proie à une hostilité virulente des supporters, le président des Rouge et Noir a tenu à désamorçer le début de crise, s'en prenant notamment aux journalistes. Rennes est actuellement 15e du championnat avec 6 points en 9 journées, et reste sur une seule victoire sur ses dix derniers matchs.

Tous les médias l'avaient annoncé débarqué par le propriétaire François Pinault, il est finalement maintenu, et décide de contre-attaquer. Dans une interview exclusive de 18 minutes accordée à TV Rennes, le président du Stade Rennais René Ruello a fustigé l'attitude des journalistes, selon lui à la cause des problèmes actuels du club breton : "Si vous ne voulez pas qu'il y ait de crise au Stade Rennais, je vais vous dire : les journalistes partent en vacances longue durée. Ils nous laissent travailler en paix, dans la sérénité, parce que c'est de ça qu'on a besoin aujourd'hui. Et là, il n'y aura pas de crise au Stade Rennais." 

Pas de crise à Rennes

Le président du Stade Rennais a tenu à clarifier la situation sportive. Selon lui, le club, en grande difficulté en championnat et en conflit ouvert avec les ultras rennais (qui ont tenté de faire irruption sur la pelouse lors du match contre Guingamp le 14 octobre), se porte bien. "Je ne vois pas où elle est la crise !  Le Stade Rennais se porte bien, le Stade Rennais a des finances extrêmement saines (...) on n'a pas de supporters en moins (...) au contraire, le stade se remplit bien", s'est justifié René Ruello.

S'il reconnaît la passe difficile de son club, il insiste : le Stade Rennais n'est pas dans une situation dramatique, et pourrait rapidement remonter au classement. " On est quinzième, ex-aequo avec quatre autres équipes. On est à quatre points de Nice qui est devant nous. Nice qui pourrait aussi d'ailleurs pratiquement être avec nous. Je ne vois pas bien où est la crise."

"On ne vendra pas le Stade Rennais"

René Ruello s'est également exprimé sur l'hypothèse d'un rachat du club, notamment par des investisseurs chinois, comme l'annoncent certaines rumeurs. "François -Henri Pinault a transmis un communiqué à L'Equipe aujourd'hui, leur disant que la famille (Pinault) est attachée à la Bretagne, la famille est bretonne. On ne vendra pas le Stade Rennais." Interrogé sur son avenir et sa proximité avec Christian Gourcuff, le président martèle : " Mon sort est lié à Christian (Gourcuff). Mais cela dépend comment vous voyez ça. On est partis ensemble sur un projet breton." 

Il abonde ensuite dans le sens du propriétaire breton sur la politique du club : " Quand vous voulez créer une équipe de football de haut niveau, il y a deux choix à faire : Soit vous mettez beaucoup d'argent, avec aujourd'hui des écarts considérables. Monsieur Pinault n'est pas obligé de rentrer dans cette course-là, et je ne le lui conseillerais pas. Jamais ! La deuxième voie, c'est de prendre des joueurs plus jeunes et investir, comme il l'a fait cette année. C'est avec ces joueurs-là et notre centre de formation que l'on arrivera à donner une identité au club."