Rémi Garde:"Enterrer la hâche de guerre"

Rémi Garde:"Enterrer la hâche de guerre"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Lyon, Rémi Garde, estime que Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand, réintégrés début septembre dans le groupe sont postulants pour affronter Rennes dimanche. Désireux de les transférer, l’OL les avaient mis à l’écart. Le technicien rhodanien espère que leur réintégration permette "d'enterrer la hâche de guerre".

Bafétimbi Gomis est-il opérationnel pour jouer contre Rennes dimanche et peut-il prétendre figurer dans le groupe ?
RG : " Bafé et Jimmy (Briand), qui ont été réintégrés, sont postulants pour  le groupe voire pour l'équipe qui sera alignée dimanche contre Rennes. J'ai  parlé avec eux. Nous avons bien travaillé cette semaine et il y a eu des  séances d'entraînement de qualité. Il n'y a eu aucun problème particulier sur  ces deux semaines de travail".
   
Craignez-vous un accueil particulier de ces deux joueurs de la part du  public de Gerland ?
RG : "Je ne peux pas maîtriser ce qu'il va se passer. Ce que je souhaite,  c'est enterrer la hâche de guerre et, comme l'a souligné Bafé dans des  déclarations, essayer de travailler de nouveau main dans la main. J'ose espérer, que dans l'intérêt du club et de tout le monde, et notamment celui des  supporteurs, que cela se passera bien le moment venu, dimanche ou plus tard.  Que chacun ait son opinion et ait envie de l'exprimer, c'est normal, mais je ne  peux pas tout maîtriser".
   
N'a-t-il pas été trop difficile de faire comme si rien ne s'était passé ?
RG : "Vous imaginez bien que ce n'est pas la situation idéale. Je ne veux pas  dire qu'il ne s'est rien passé et que tout va bien. Maintenant, nous sommes des  adultes, des gens rémunérés par un club. On se doit de ne pas avoir tout le  temps des comportements individualistes pour sauver sa petite personne. Au bout d'un moment, il faut se remettre dans le droit chemin. Chacun a tenté de  trouver la meilleure solution par rapport à ses intérêts personnels.  Aujourd'hui, le mercato est clos. Il faut avoir un brin de réflexion et  d'intelligence et même plus que cela. Pour gagner, il faut de la solidarité, de l'enthousiasme. Tout cela a été relégué plus qu'au second plan durant des  semaines. Même si nous avons tous envie de le faire revenir assez vite, ce  n'est pas aussi simple que cela".

Garde: "Prôner l'intérêt supérieur du club et de l'équipe"

Qu'est-ce qui vous fait penser que Gomis puisse être plus performant,  voire plus investi, que les six derniers mois de la saison dernière ?
RG : "Je pense qu'il y a le professionnalisme. On cherche tous à être heureux  dans ce métier, comme dans tous les métiers, et il faut faire la part des  choses. Rien ne remplace l'expérience pour évoluer et changer de comportement.  Rester indéfiniment dans des comportements inadaptés, cela ne fait avancer personne. Je le dis aussi bien du côté de Bafé que du côté du club, de mon  côté. J'espère que sur les quatre mois qui arrivent, jusqu'au prochain mercato, nous serons tous capables de prôner l'intérêt supérieur du club et de l'équipe,  de réaliser de belles choses. Il y a le Championnat devant nous et l'Europa League que nous avions bien négociée il y a un an sur cette période. J'espère que nous pourrons renouveler cela".
   
Comment le trouvez-vous athlétiquement ?
RG : "Il n'est pas si mal. Jimmy également. Ils ont toujours bien travaillé  et n'ont pas été blessés depuis la reprise. Certes, ils manquent de rythme de haut niveau. Ils ont deux ou trois matches chacun en CFA, ce n'est pas rien. Pour moi, ils ne sont pas loin d'être prêts".

AFP