Rémi Garde quitte l'OL

Rémi Garde quitte l'OL

Publié le , modifié le

Rémi Garde quitte l'Olympique Lyonnais. L'entraîneur a décidé de ne pas prolonger son contrat au sein du club rhôdanien comme il l'a annoncé sur la chaîne du club OL TV. Il quitte un club qu'il avait pris en main en 2011.

L'information avait fuité ce lundi, Rémi Garde n'allait pas répondre favorablement à la proposition de prolongation de contrat de son président Jean-Michel Aulas. A 48 ans et après trois ans passés sur les bords du Rhône, il a décidé de quitter le navire lyonnais. Arrivé en 2011 en remplacement de Claude Puel, l'entraîneur quitte un club avec lequel il a remporté deux titres : la coupe de France en 2012 contre Quevilly et le Trophée des Champions 2012 face à Montpellier. Les raisons évoquées par Garde lors de la conférence de presse de ce mardi matin sont "tout à fait familiales et personnelles" a-t-il dit. "Je ressens le besoin de souffler dans ma vie d'homme, de faire un break". La volonté de JMA de conserver celui qu'il voulait voir sur le banc lyonnais au moment de l'entrée dans le Grand Stade fin 2015 s'est heurtée à un mur. Garde ne voulait plus continuer et à l'image de Pep Guardiola à son départ de Barcelone en juin 2012, il va faire un break et n'entraînera pas la saison prochaine.

Le tweet de Jean-Baptiste Rénet

Partir sur une qualification européenne

Ironie de l'histoire, Rémi Garde dirigera donc son dernier match sur le banc lyonnais contre Nice et ... Claude Puel, l'homme auquel il a succédé. Actuel 5e de la Ligue 1, l'Olympique lyonnais, qui compte un point d'avance sur Marseille (6e) se déplacera à l'Allianz Riviera ce samedi avec pour enjeu une 18e  qualification européenne consécutive, un record en France. Cela embellirait un peu plus son bilan qui est "correct" selon l'intéressé. Débarqué à l'OL après Claude Puel avec des moyens économiques beaucoup moins importants qu'à l'époque du "Grand Lyon", il a fait ce qu'il a pu. Il a aussi du jongler avec les pressions de sa hiérarchie, JMA et Bernard Lacombe, deux hommes qui voulaient voir l'OL rester au sommet du foot français malgré "une feuille de route drastique au niveau économique" a expliqué Garde. Conséquence, il a misé sur la formation et lancé de nombreux jeunes. Sous ses ordres, Clément Grenier, Alexandre Lacazette et Maxime Gonalons ont pris du galon et découvert l'équipe de France. La nouvelle vague des Jordan Ferri, Nabil Fekir et Corentin Tolisso a pointé le bout de son nez cette saison. 

Sa succession? Un français

L'an prochain, Rémi Garde ne foulera pas les pelouses de Ligue 1. Mais selon Jean-Michel Aulas, il "va rester proche de l'OL". Le président a tenu à préciser que l'institution OL "reste forte" et que son avenir est entre de bonnes mains, les siennes. S'il n'a pas voulu dévoiler le nom de celui qui succéderai à Garde, il a avoué qu'il "a des idées". il faut "trouver l’entraîneur qui, soit par un passage à Lyon, soit par son état d'esprit, puisse promouvoir ce qui est un projet magnifique", a assuré JMA. Une chose est sûre, l'élu devra parler français et devra être diplomate, sous-entendu, il n'aura pas carte blanche pour son staff. En effet, JMA entend garder le staff actuellement en place. Le président de l'OL espère annoncer le nom du nouvel entraîneur dans deux semaines.

Le tweet de Jean-Baptiste Renet

Benoit Jourdain @BenJourd1