Rémi Garde: "dans une bonne situation"

Rémi Garde: "dans une bonne situation"

Publié le , modifié le

Pour la première fois de la saison, Lyon dispose d'un effectif quasi au complet pour recevoir Toulouse dimanche, "une bonne situation" selon l'entraîneur Rémi Garde, pour qui le groupe "avait besoin d'émulation, pour avancer, se remettre en question et progresser". Les Lyonnais semblent avoir digéré une période difficile.

Après un début de saison prometteur, votre équipe semble plus en  difficulté dans le jeu. Quel est votre sentiment ?
Rémi Garde: "Nous avons fait moins d'efforts défensivement et je pense que pour bien  attaquer il faut avant tout bien défendre sans quoi on est en déséquilibre  permanent. Il y a eu moins d'efforts fournis pour des raisons diverses de la  part des uns et des autres sur certains matches. L'équilibre n'était pas bon.  C'est ce que nous avons essayé de corriger à Auxerre et c'est dans cette voie  qu'il faut continuer".

Était-ce dû à une baisse physique ?      
RG:"Il y a eu plusieurs paramètres. Nous avions des joueurs un peu fatigués  après la répétition des matches, d'autres blessés, d'autres de retour de  blessures et qui ont besoin de temps pour retrouver leur niveau. Entre-temps et  avec ces allers et venues, il faut que l'effectif garde de la cohérence et un  équilibre qui est toujours fragile car de notre côté, il y a ces aléas et, de  l'autre, des adversaires qui nous posent des problèmes. Cela peut expliquer le  manque de maîtrise que nous avons eu sur certains matches mais pour moi la  maîtrise passe aussi bien par l'organisation défensive que l'organisation  offensive".             

Dès lors que le groupe est complet, est-ce une nouvelle saison qui  débute?      
RG: "Non car même lorsqu'il y a des joueurs indisponibles, ils sont avec  nous. J'espère que cet état de fait va durer longtemps. Ce n'est pas garanti.  C'est une émulation intéressante à l'intérieur du groupe. Nous progressons au  moins autant quand il y a de la concurrence. Il faut savoir gérer cela, comme  la pression lors d'un match. Sur plusieurs semaines, c'est intéressant d'avoir  cette émulation. J'espère qu'elle sera là".             
Peut-on dire maintenant que l'OL n'a plus d'excuses avec le retour de  ses joueurs majeurs?      
RG: "Je n'ai pas l'impression d'avoir cherché des excuses. Lorsque l'on me  pose des questions, je fournis des explications sur ce que l'on me demande mais  on peut aussi voir les choses ainsi, que nous n'avons plus d'excuses,  effectivement".             

Que pensez-vous de Toulouse, votre prochain adversaire ?      
RG: "C'est une équipe qui marque et concède peu de buts. Elle a le même  nombre de points que nous. Elle avance. C'est toujours compliqué contre cet  adversaire, très groupé, prenant peu de risques dans la maîtrise du jeu et  plutôt tourné vers le contre avec des joueurs rapides et intéressants avec le  ballon. Il faudra être solide en défense, trouver de l'imagination  offensivement. C'est un concurrent direct en ce moment. C'est un match très  important au niveau comptable. Nous avons cette belle opportunité en jouant à  domicile de les distancer un tout petit peu".             

Etre sur le podium serait-il considéré comme une fin d'année réussie ?      
RG: "Ce serait très bien. Au minimum c'est de rester comme nous le sommes  actuellement, à portée de tir du podium pour bien aborder la seconde moitié de  saison. Nous avons deux rencontres à domicile et deux déplacements plus  compliqués et le match à Zagreb, mercredi au milieu. Il est donc intéressant  d'avoir des possibilités au niveau de l'effectif".      

francetv sport @francetvsport