David NGog Stade de Reims
David NGog (Stade de Reims) | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Reims s'en sort face à Lille

Publié le , modifié le

Reims a obtenu un succès difficile mais précieux face à Lille (1-0) vendredi en ouverture de la 8e journée de L1 au terme d'une renconte décousue. Les Rémois, qui ont manqué un pénalty stoppé par le gardien lillois Maignan, sont tout de même parvenu à conforter une invincibilité à domicile qui lui permet de grimper provisoirement sur la 3e marche du podium.

Les Champenois se sont imposés grâce à un but peu avant l'heure de jeu de Ngog, celui-là même qui avait justement manqué le penalty en première période.

Des Rémois sans complexe, des Lillois malchanceux

Lille, de son côté, a enregistré sa première défaite depuis la 1re journée, quand le PSG était venu s'imposer dans le Nord en ouverture de la saison. Les joueurs d'Hervé Renard, qui ont encore été malchanceux en touchant les montants de Placide en tout début de rencontre, stagnent à la 13e place avec 7 points (mais un match en moins). Les Dogues avaient pourtant entamé la rencontre pied au plancher et auraient mérité d'ouvrir le score.  Sur un corner de Boufal, Bauthéac reprenait superbement de l'extérieur du gauche mais sa frappe heurtait les deux poteaux de Placide. Tallo, à cinq mètres du but, reprenait largement au-dessus. Boufal réalisait ensuite un superbe raid au milieu de la défense rémoise et Tallo concluait l'action d'une frappe bloquée en deux temps par le portier champenois.

Lille monopolisait le ballon mais butait sur la solide arrière-garde rémoise, qui relançait parfaitement et offrait de belles possibilités de contres. Sur l'un d'eux, De Préville obtenait un pénalty après un contact avec Sidibé. Ngog s'élançait mais Maignan se détendait sur sa droite pour repousser la tentative (19e). Le gardien lillois, qui fêtait sa première titularisation, avait déjà stoppé un pénalty à Rennes pour ses débuts en L1 la semaine dernière après avoir remplacé Enyeama, exclu !  Maignan réalisait un nouvel arrêt déterminant sur une frappe en cloche de Ngog, lancé idéalement par De Préville (38). Le gardien du LOSC devait pourtant s'incliner à la 56e minute. Oniangué s'infiltrait dans la surface et résistait à Sunzu pour centrer en retrait vers N'Gof qui battait Maignan de la tête. 

La malchance s'abattait sur les Lillois, qui perdaient sur blessure leur meilleur joueur, Boufal, visiblement touché à la cuisse gauche. Malgré une volonté d'aller de l'avant et quelques situations dangereuses, les joueurs du LOSC ne parvenaient pas à changer le cours du match.

Christian Grégoire