Reims - Ayité: "Ne pas avoir de regrets"

Reims - Ayité: "Ne pas avoir de regrets"

Publié le , modifié le

Avant la réception de Lorient, Floyd Ayité a avoué que le club visait désormais la cinquième place et qu'il faudrait "tout donner pour ne pas avoir de regrets à la fin."

Le maintien est assuré donc maintenant vous pouvez viser la cinquième place, qui sera peut-être européenne ?
F.A: "On en parle entre nous. Ça fait quelques semaines qu'on en parle aussi dans la presse. Mathématiquement c'est possible de terminer cinquième donc maintenant que l'objectif du maintien est acquis, on regarde vers l'avant. On voit qu'avec notre calendrier c'est fortement possible d'atteindre cette cinquième place donc on va tout faire pour. Une fois que le premier objectif est acquis, si on a de l'ambition, il faut s'en fixer d'autre. Le calendrier est favorable avec beaucoup de matches devant notre public donc on aura à coeur de remporter tous ceux qui se présentent. Ça commence par faire un bon match à domicile ce week-end et prendre les trois points. On fera les comptes à la fin."

Ce nouvel objectif est-il un élément de motivation ?
F.A: "Forcément ça remotive les troupes. On s'est fixé un objectif commun. Maintenant  il va falloir mettre les ingrédients sur le terrain. On n'a pas  l'expérience de certains clubs, c'est tout nouveau pour nous. En même temps, on est tout excité de jouer les premiers rôles. Il y a un an on jouait le maintien. Ça ne peut être que du bonus. Il y aura peut-être plus de pression vu de l'extérieur mais c'est de la bonne pression car on joue la cinquième place. La pression est sur les grosses écuries qui ont un besoin vital (de la qualification en Coupe d'Europe). Nous on a atteint notre objectif, on grandit, on fait un beau parcours. Pourquoi pas avoir cette cinquième place... Si on peut y arriver on ne va pas se priver."
   
Comment expliquez-vous les deux derniers matches ratés à l'extérieur ?
F.A: "Je n'ai pas vraiment d'explication. C'était un match particulier à Bastia. On s'est mis dans une mauvaise position très rapidement avec deux buts encaissés en un quart d'heure. Ce match est à oublier, c'est une erreur de parcours. Toulouse aussi. C'est vrai qu'en menant 2-0 à la mi-temps, on s'est peut-être dit que c'était acquis. Mais ils ont montré un autre visage en deuxième mi-temps. Il va falloir se servir de ces erreurs pour ne pas les refaire. On a remotivé les troupes cette semaine et on va tout donner pour ne pas avoir de regrets à la fin."
   
Propos recueillis en conférence de presse

AFP