Reims - Saint-Etienne
Aissa Mandi à la lutte avec le Stéphanois Alexander Soderlund | AFP - FRANCOIS NASCIMBENI

Reims arrache le nul

Publié le , modifié le

Mené une grande partie de la rencontre sur son propre terrain, Reims est parvenu à sauver les meubles en toute fin de match. Les deux équipes se partagent les points au terme d’une rencontre assez équilibrée, et rendue difficile par une pelouse en très mauvais état.

Reims aurait pu sortir de la zone rouge ce dimanche, en cas de victoire face aux Verts. Les hommes d’Olivier Guégan n’ont pas ramené les trois points, mais sont parvenus à arracher le match nul et se rassurer, face à des Stéphanois qui restaient sur six défaites consécutives à l’extérieur. Saint-Etienne, septième du championnat, avait l’opportunité de se replacer dans la course à l’Europe, et de remonter à la quatrième place.

La pelouse, dont l’état est catastrophique, rend difficile les enchaînements et les passes entre les joueurs. Il faut attendre la 24e minute et ce superbe tir de Nicolas de Préville pour voir une première occasion rémoise. Côté stéphanois, ce n’est guère mieux, mais les joueurs de Galtier peuvent compter sur un Stéphane Ruffier en pleine forme. Les Verts ont la possession du ballon, et tentent leur chance face aux cages de Placide. Sans succès néanmoins.

Les Verts peuvent remercier Ruffier

A la sortie des vestiaires, Reims se montre dangereux en contre. Et ce regain de forme parvient presque à se concrétiser à la 50e minute, quand Nicolas de Préville se retrouve seul face à Ruffier. Mais le portier des Verts parvient à repousser la frappe de son adversaire, et remporte ainsi son duel. L’ouverture du score est stéphanoise, grâce à Bahebeck qui trompe Placide d’un tir puissant. A l’image de la première période, Saint-Etienne a la possession du ballon, mais ne parvient plus à se montrer dangereux dans la surface adverse. Les Verts peuvent remercier leur gardien, qui leur sauve à nouveau la mise à la 83e minute en déviant le tir de Diego sur son propre poteau.

Reims parvient à trouver l’ouverture à temps, quelques secondes à peine avant le coup de sifflet final. Mandi permet ainsi aux siens de recoller au score. Les trois minutes de temps additionnel ne changeront rien, et c’est en se partageant les points que les deux équipes regagnent le vestiaire. Saint Etienne a su se montrer efficace, en marquant sur son unique tir cadré de la rencontre, quand Reims est tombé sur un Ruffier en pleine forme, qui a su grâce à quelques beaux arrêts, éviter que le score s’en retrouve alourdi.