Claudio Ranieri
Claudio Ranieri | JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Ranieri veut "4 ou 5 renforts de top niveau" pour affronter la Ligue 1

Publié le , modifié le

Confirmé par ses dirigeants à la tête de l'AS Monaco, Claudio Ranieri a concédé vouloir quatre ou cinq renforts de top niveau en Principauté pour faire le poids en Ligue 1 la saison prochaine.

Sa présence sur le banc monégasque la saison prochaine entérinée dimanche dernier, Claudio Ranieri se projette sur la Ligue 1. Alors qu'il avait vendredi dernier après la victoire face au Mans (2-1),  annoncé un objectif "Ligue des champions" l'an prochain, il s'est montré  plus mesuré. "Le plan est clair, a-t-il lancé. On veut amener le club à haut  niveau. Mais il me faut savoir sur quel effectif je peux me reposer pour  énoncer des objectifs. Je le ferai en début de saison. Maintenant qu'on est  champion, le plus important est de construire une bonne équipe."

Pour cela, le technicien italien a souligné qu'il "faut confirmer ou vendre les joueurs idoines de l'effectif, mais aussi acheter les joueurs dont on a besoin. Il est  difficile de dire combien, mais je pense à 4 ou 5 renforts de top niveau.  Ensuite, mon travail et celui du groupe sera de créer un lien assez fort pour  remporter un maximum de rencontres." S'il n'a jamais évoqué de nom, l'ancien coach de Chelsea a précisé qu'il voulait renforcer  son groupe dans toutes les lignes et que faire venir un gardien n'était "pas (sa) priorité." En revanche, il a fait quelques confidences : "Beaucoup de joueurs de top niveau veulent  venir". "Mais le marché est délicat." Ranieri a profité des micros pour dresser le portrait-type de sa recrue: "Je veux d'abord  un homme équilibré, un professionnel d'envergure. Ensuite seulement, il peux  être une star."

Ranieri veut faire grandir l'ASM petit à petit

"Bien entendu, sans argent, il n'est pas possible de recruter les +top  joueurs+, a-t-il concédé. Mais le projet est également important. Ici, on a  pour but de construire. On n'est pas à Manchester United où tout est déjà fait.  C'est la différence avec d'autres projets. Les joueurs qui viendront, croiront  à ce projet." Reconnaissant que la ville de Monaco et sa douceur peuvent être  "dangereuses pour l'homme recruté", il a expliqué: "Dans le monde  professionnel, tout se sait".

A la question de savoir si son effectif actuel, même renforcé de 5 joueurs de haut niveau, allait être compétitif, le technicien italien a répondu  malicieusement: "Si ce n'est pas le cas, on pourra encore recruter un ou deux joueurs en décembre". "Moi, je n'ai pas de limite, a-t-il ajouté. Mon  président, je ne sais pas. Je sais simplement qu'il veut construire méthodiquement, pour grandir année après année." Cependant, Ranieri a enchaîné: "Je sais que, à mon poste, on n'a pas  toujours le temps de la construction. A un très haut niveau, on a toujours la  pression. Mais elle est normale. Je suis venu ici pour gagner, pas pour passer  des vacances."

Mendy laisse des regrets

Alors qu'il dit ne pas encore connaître les noms des futures recrues, le Transalpin a déjà annoncé le départ de l'une des pépites du club, le jeune (20  ans) milieu défensif Nampalys Mendy, en fin de contrat. "J'ai discuté souvent avec lui, a-t-il pesté. Je lui ai dit tout le bien que je pense de lui. J'avais le nouveau Makelele. Peut-être écoute-t-il plus son agent et ses proches que son entraîneur... Je pense qu'il va partir. En  partant, il va perdre beaucoup. La chance ne passe qu'une fois dans une carrière, parfois deux. Mais c'est sa vie. Il choisit."

Jerome Carrere