Ranieri, "une progression" pour Nantes, estime Dubois

Ranieri, "une progression" pour Nantes, estime Dubois

Publié le , modifié le

Si le départ précipité de Sergio Conceiçao a surpris les Nantais, le latéral Leo Dubois estime que l'arrivée de Claudio Ranieri à la tête des Canaris marque "une progression" pour le club.

Comment avez-vous vécu l'été agité à Nantes entre le départ de Sergio Conceiçao et la nomination de Claudio Ranieri?

Léo Dubois : "Je n'ai pas forcément ressenti de déception mais plutôt de la surprise. Je ne m'y attendais pas du tout. Je respecte son choix mais je ne me suis pas spécialement attardé sur cette situation. J'attendais surtout de savoir par qui il allait être remplacé. Certes, l'histoire s'est terminée un peu vite mais je n'ai pas de regret. Je suis content de découvrir une nouvelle façon de travailler. On a la chance d'avoir un grand coach avec un staff de qualité donc je pense que c'est une progression pour tout le monde. On était très content quand on a appris sa nomination".

Pouvez-vous nous parler de la méthode Ranieri ? En quoi est-elle différente de celle de Sergio Conceiçao ?

L.D. : "Les deux méthodes sont basées sensiblement sur la même chose. Il faut être costaud défensivement tous ensemble pour pouvoir bien attaquer. C'est un Italien donc il demande beaucoup de rigueur à la perte du ballon et dans les deux surfaces de réparation".

Inconsciemment, est-ce que vous pensez à ce qu'il a réalisé avec Leicester en vous disant 'pourquoi pas nous ?' ?

L.D. : "Forcément. Ce ne sont pas des choses qui arrivent tous les jours mais si on ne croit pas en nos qualités, on n'arrivera pas à grand chose. On a pris conscience de la qualité de notre coach et de son staff. Tactiquement, ils nous apportent beaucoup de rigueur. Il faut aussi qu'on évolue avec nos armes, ce qu'on a fait l'année dernière. On va continuer sur cette lancée pour essayer de gagner des matches. On n'a pas encore parlé (d'objectifs, ndlr). Le principal, c'est de bien débuter. Il faut faire aussi bien que la saison passée, voire mieux.

AFP