Claudio Ranieri
Claudio Ranieri | JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Ranieri : "Monaco passe avant tout"

Publié le , modifié le

Alors que son équipe reste sur trois matches sans victoire toutes compétitions confondues, Claudio Ranieri, l'entraîneur de Monaco, attend une réaction importante de ses joueurs à Nantes, dimanche soir en clôture de la 14e journée de Ligue 1.

Vos internationaux engagés en barrages (Abidal, Subasic et Moutinho, ndlr) se sont qualifiés pour la Coupe du monde. Êtes-vous soulagé ?
CLAUDIO RANIERI: "Je suis satisfait. Il est très important que les joueurs reviennent heureux d'un stage en sélection. J'espère que Monaco pourra en profiter. Ces victoires permettent un état d'esprit positif. J'espère, désormais, que Moutinho, par exemple, est plus libre dans sa tête et qu'il pense à nous. Pour nous, il est très important. Avant les barrages, j'ai dit que les résultats n'auraient pas d'importance sur les joueurs. Mais vous connaissez l'homme. Peut-être disais-je: 'Non'. Et pensais-je: 'Oui'.... C'est la même chose chez les joueurs. Ces qualifications sont donc très positives. Mais la Coupe du monde, c'est en fin de saison. Maintenant, il est très important de penser à Monaco. Et à Nantes. Car Nantes est une vraie bonne équipe, à trois points de nous."
   
Cette équipe vous surprend-elle ?
C.R: "L'an dernier, je pensais qu'elle serait championne de Ligue 2 devant nous. Cela n'a pas été le cas. C'est mieux pour nous. Le jeu de cette équipe est toujours le même: être très fort en contre-attaque, avec Djordjevic qui est un grand buteur. Le stade est beau. Le public met la pression. Ce sera comme contre Reims ou Lille. Il y aura beaucoup de pression, du jeu dur et des contres. C'est normal. On est passé par un moment difficile, c'est bien pour le caractère des joueurs. Mais je n'aime pas notre série de trois matches sans victoire. Je veux une bonne réaction des joueurs. Je veux que l'on reste dans les trois premiers alors que l'on débute un nouveau cycle de six matches jusqu'à Noël. Nantes sera un bon test car cela sera très difficile. J'attends beaucoup de concentration et un état d'esprit agressif. Il est important de bien jouer. Mais il est surtout important de mettre de l'agressivité. Sans agressivité, ce n'est pas bon. On l'a vu sur les deux matches de l'équipe de France contre l'Ukraine."
   
En Ukraine, Abidal était titulaire. Pas au retour, en France...
C.R: "Abidal est très déterminé. Il va faire un grand match à Nantes. Le problème ne vient pas d'un joueur seulement, mais de la mentalité. Quand tous les joueurs pensent collectif, c'est mieux. A Monaco, en début de saison, tout  le monde était très concentré, attentif. Doucement, on a perdu cette concentration. C'est un ensemble. Selon moi, si, dans une équipe, 8 joueurs sont au point, les trois autres se mettent au niveau. Si les 8 joueurs sont défaillants, ce n'est pas bon. Monaco doit retrouver sa mentalité collective. Je travaille pour cela. L'équipe et le club de Monaco passent avant les individualités."
   
Propos recueillis en conférence de presse

AFP